Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017

Publié par Lemenuisiart sur 11 Février 2017, 07:21am

Catégories : #manifestations, #dessin, #paris, #salon, #C'est grâce à vous, #presse

salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017

Dans la catégorie des annonces que je reçois, j'ai sélection le Salon du Dessin 2017, il se trouve au Palais Brogniart - Place de la Bourse à Paris.
Le salon sera ouvert du  mercredi 22 mars au lundi 27 mars 2017 de 12h à 20h
et une nocturne le jeudi 23 mars jusqu’à 22h
Un colloque sera organisé le mercredi 22 mars et le jeudi 23 mars 2017 de 14h30 à 18h au salon du dessin (petit auditorium) entrée libre pour les visiteurs du salon dans la limite des places disponibles

entrée 18€

Un rendez-vous international très attendu

Le salon du dessin est une réussite française, un évènement que le monde entier nous envie, et qui parvient à rassembler pendant une semaine, amateurs, collectionneurs, néophytes et conservateurs de musées autour du dessin, qu’il soit ancien, moderne ou contemporain. Le salon du dessin est l’épicentre de toute l’actualité culturelle pendant une semaine. Il rassemble une communauté intellectuelle désireuse de faire partager au plus grand nombre la passion de
la connaissance et l’émotion de la découverte. Le visiteur muni d’un billet d’entrée est ainsi en possession de plusieurs cartes d’accès au vaste territoire du savoir.

Visite guidée de cette 26ème édition

Un salon incontournable au sein du Palais Brongniart, avec ses 39 exposants dont 40% de marchands étrangers, qui reste une foire à dimension humaine, se renouvelant en permanence et accueillant une nouvelle génération de marchands, ayant tous une connaissance aiguisée de l’art graphique. Pour la première fois la chine sera représentée.

Une exposition muséale qui dévoilera une sélection de 40 oeuvres acquises ces 10 dernières années par l’association Le Cabinet des amateurs de dessins de l’École des Beaux-arts. Les beaux-arts de Paris, école issue des grandes académies et qui fêtera son bicentenaire en 2017, possède l’une des plus importantes collections de dessins en France.

Une campagne de mécénat participatif en faveur du musée Girodet de Montargis, dont des centaines d’oeuvres ont été submergées par les inondations en mai dernier. Le salon du dessin montrera les dessins préparatoires de Girodet à sa fameuse scène de déluge (salon de 1806, Paris, musée du Louvre), un tableau Michelangelesque, qui permit à l’artiste d’obtenir la prééminence sur son maître David.

Un colloque scientifique rassemblant 12 intervenants sous la direction de Pierre Rosenberg et
Louis-Antoine Prat, accessible aux visiteurs du salon, dont les actes publiés annuellement sont une référence. en mars sera abordé le second volet de la thématique « de David à Delacroix ».

Un Prix du Dessin contemporain internationalement reconnu, décerné durant le salon par la Fondation d’art contemporain Daniel et Florence Guerlain et qui célèbrera son 10ème anniversaire.

Un concours de dessins d’enfants en partenariat avec le magazine le Petit Léonard. Les dessins des 3 lauréats de chaque catégorie seront exposés parmi les dessins de grands maîtres.

Un parcours hors-les-murs institutionnel : une vingtaine de grands musées et fondations proposent au public des visites inédites de leurs fonds. cette édition accueillera pour la première fois le musée de Fontainebleau qui inaugurera à cette occasion une exposition magistrale consacrée à Charles Percier, dessinateur hors-pair et architecte reconnu qui a participé aux plus grandes entreprises du consulat et du Premier Empire. Autre évènement majeur, le domaine de Chantilly a choisi la période du salon du dessin pour inaugurer son nouveau cabinet d’arts graphiques avec cinq salles au décor historique, jamais ouvertes au public, qui ont été restaurées puis dotées d’une élégante muséographie et dont le cycle d’exposition débutera avec « Bellini, Michel-Ange, le Parmesan : L’épanouissement de la Renaissance ».

Décryptage

Le Salon du dessin

Même les conservateurs des plus grands musées y font des découvertes et ne manqueraient ce rendez-vous pour rien au monde. Etroitement lié à la connaissance, le dessin a été redécouvert par un public plus large grâce au salon du dessin et à toutes ses initiatives qui donnent au néophyte l’accès au savoir en faisant notamment ouvrir les portes des réserves des musées. Organisation de visites de fonds institutionnels inaccessibles, lancement de campagnes de mécénat au profit des musées, le salon du dessin a su entretenir une sorte d’art de vivre ensemble des marchands, des conservateurs et des amateurs où la découverte prévaut sur les rivalités.

1. Comment expliquer le regain d’intérêt que le dessin suscite aujourd’hui ?

« Les temps ne sont pas si lointains où le dessin était oublié, négligé, le parent pauvre de la peinture » explique Pierre Rosenberg, de l’académie Française, Président directeur honoraire du musée du Louvre. Le dessin a échappé très tôt à la destination commerciale qui fut celle de la peinture, et ne fascinera les élites qu’à partir du XVIII ème siècle. « Le dessin correspond à la sensibilité d’aujourd’hui où l’image est fondamentale » analyse Bertrand Gautier, l’un des membres organisateurs du salon du dessin. Un goût qui résulte aussi de l’attention que l’on porte aujourd’hui à l’artiste grâce à une technique qui permet d’accéder au monde secret et intime de l’atelier.

« Alors que les collectionneurs d’antan conservaient les feuilles dans des cartons, ceux
d’aujourd’hui les accrochent au mur. »
Hervé Aaron, l’un des fondateurs du Salon du dessin
et Président pendant 14 ans.

2. Le Salon du dessin est-il une vitrine pour les grandes galeries d’art ?

« La manifestation a suscité des vocations et a permis à toute une nouvelle génération de galeristes, ou tout simplement de passionnés d’émerger » explique le professeur Hermann Mildenberger, directeur de la Klassik Stiftung de Weimar. Le salon du dessin est un très bel écrin et attire aussi bien les grandes galeries spécialisées dans le médium telles que Prouté, de Bayser, Baroni, Pandora, Jill Newhouse que les poids lourds de l’art tels que Berès, Aaron, Brame & Lorenceau, Karsten Greve, mais il fait également émerger une nouvelle génération de marchands français ou étrangers, à l’oeil aiguisé dans l’art graphique. c’est le cas de Nathalie Motte Masselink, Emmanuel Marty de cambiaire, Mathieu Néouze, Antoine Tarantino, Damien Boquet ou encore Iana Kobeleva qui a créé Aktis gallery à Londres en 2009 et Hadrien de Montferrand, installé en chine depuis plusieurs années.

3. Comment son organisation inédite a-t-elle révolutionné le monde des salons ?

Le salon du dessin est la foire préférée des galeries, juste après la Tefaf, selon la dernière étude effectuée par The Artnewspaper en juin dernier. Il faut dire que son mode de fonctionnement est unique et crée une ambiance inouïe : tous les stands, limités en nombre à 39, sont non seulement semblables, mais l’emplacement des exposants est tiré au sort. une transparence démocratique qui contribue à la vraie atmosphère de convivialité si spécifique au salon du dessin.

4.Le Salon du dessin suscite t-il l’intérêt de nouveaux collectionneurs ?

Si au départ le dessin semblait être voué à une clientèle un peu élitiste, la diversité de l’offre du salon du dessin et le fait que le salon ait fait ouvrir les portes des grandes institutions a permis une démocratisation de la connaissance et une multiplication des collectionneurs. « Le dessin est un art subtil, charnel qui exige une proximité, voire une complicité pour être compris. Grâce aux visites particulières des cabinets d’art graphiques, organisées pendant la Semaine du dessin, un amateur peut se pencher sur les traits d’un Dürer ou d’un Rodin et il y a pour les musées une opportunité de toucher leur public » explique Bertrand Gautier. Jean-luc Baroni cite volontiers l’exemple de nouveaux collectionneurs qui se sont détournés de l’art contemporain, jugeant les prix absurdes, et se recentrant sur un marché plus solide et moins spéculatif.

« C’est la meilleure foire du monde, celle où le public est le plus averti, il est dans
l’approfondissement plutôt que dans la satisfaction immédiate. »
Jean-Luc Baroni, célèbre marchand londonien de dessins anciens.

5. Comment le dessin a-t-il pris une place de premier rang sur le marché de l’art ?

D’après les données Artprice, les ventes de dessins ont connu une extraordinaire croissance au cours des dernières années. les recettes en salles de ventes ont été multipliées par 6 entre 2005 et 2015, passant de 500 m$ à 3 mrd$, tandis que le nombre de transactions a quant à lui doublé. on observe donc une très nette augmentation du prix moyen pour les dessins sur cette période : il était de 7 000 $ et est actuellement de l’ordre 22 000 $ par lot. le prix moyen pour la peinture, juste en dessous de 23 000 $ en 2005, s’est hissé à 45 000 $ en 2015. si les oeuvres sur papier restent ainsi de façon générale moins onéreuse que les toiles, la différence tend néanmoins à s’atténuer doucement.

6. Le dessin a-t-il le sens de l’humour ?

Souvent perçu comme un médium réservé à une clientèle cultivée, le dessin peut aussi être comique, satirique et mordant. a l’image de ce rare dessin d’Alexandre-Gabriel Decamps, dont les singes sont l’un de ses thèmes de prédilection. « Les singes boulangers » présenté par la galerie de Bayser, avait disparu depuis sa présentation à l’exposition universelle de 1855 (sous le n°2898), où un pavillon était dédié à l’artiste. de grande taille, signé de 1844, cette oeuvre est aussi une heureuse redécouverte.

7. Est-ce que le dessin est un art abordable ?

Le dessin permet l’accès à de grands noms pour des prix plus accessibles qu’en peinture et laisse encore une place à la découverte. « Au Salon du dessin, nous avons réussi à conserver une variété de l’offre afin de maintenir tous les niveaux de collections, contrairement aux grandes foires où tout le monde vient chercher la même chose, ce qui fait augmenter les prix » analyse Bertrand Gautier. Par ailleurs le dessin séduit un public de plus en plus large car au-delà du trait, il permet souvent d’accéder à un univers intellectuel.

8.Quels sont les maîtres en vogue ? Y a-t-il des tendances ?

« Ce qui a évolué ce n’est pas le goût mais la vitesse à laquelle il change ! » note Bertrand Gautier qui constate que le décryptage des images est plus subtil aujourd’hui. « On cherche aujourd’hui des images visuellement fortes, étonnantes, plus tragiques, refusant les images trop sucrées » explique Damien Boquet qui centre sa sélection sur les avant-gardes des années 1910-1950. « Le marché ne retient que quelques grands noms comme Raphaël, Michel-Ange, Le Bernin.....et oublie trop souvent les artistes formés par ces derniers et assez talentueux au point d’attirer eux-aussi des commandes importantes. C’est à nous de les étudier et de les remettre sur le devant de la scène » explique Antoine Tarantino, spécialisé dans les maîtres italiens du XVI ème et XVII ème siècle. Eric Gillis, qui a une réputation avérée pour l’art du XIX ème siècle et particulièrement le symbolisme constate « depuis le début des années 2000, on assiste à une redécouverte du Symbolisme par le public, en même temps qu’une évolution du goût vers le mystère et le bizarre ». Si les belles feuilles anciennes sont de plus en plus rares, le XIX ème siècle et le début du XX ème siècle sont encore un vivier de belles découvertes.

9. Y a-t-il des signatures incontournables ?

« Si un dessin de Raphaël a été vendu près de 37 millions d’euros à Londres en 2012 pulvérisant son précédent record de 32,2 millions d’euros en 2009, le cri de Munch, vendu 120 millions $ en 2012 était un pastel sur carton ! » ironise louis de Bayser qui présentera un dessin inédit d’Ingres, autre signature mythique. « Le marché du dessin est encore un refuge de collectionneurs érudits dans un monde d’argent. Il n’est pas, contrairement à l’art contemporain, un marché de spéculation, on peut facilement acheter pour quelques milliers d’euros l’oeuvre d’un artiste sous-estimé » conseille Hervé Aaron.

10. Trouve t-on encore des chefs-d’oeuvre ?

« Au Salon je découvre toujours des artistes que je ne connaissais pas, ou des facettes surprenantes de l’oeuvre d’un artiste » avoue Lee Hendrix, conservatrice des dessins au J. Paul Getty Museum de Los Angeles. Vous avez dit chef-d’oeuvre ? Jean-Luc Baroni les cherche inlassablement... et les trouve. Pour preuve il présentera lors du prochain salon une oeuvre parmi les plus inattendues : une feuille datant du début du XVI ème siècle d’un artiste allemand qui fut le meilleur élève d’Albrecht Dürer : Hans Baldung Grien.

Maintenant voici une petite sélection que j'ai fait du dossier de presse.

salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017
salon du dessin Palais brongniart du 22 au 27 mars 2017

Le Salon du Dessin 2017 se trouve au Palais Brogniart - Place de la Bourse à Paris.
Le salon sera ouvert du  mercredi 22 mars au lundi 27 mars 2017 de 12h à 20h
et une nocturne le jeudi 23 mars jusqu’à 22h
Un colloque sera organisé le mercredi 22 mars et le jeudi 23 mars 2017 de 14h30 à 18h au salon du dessin (petit auditorium) entrée libre pour les visiteurs du salon dans la limite des places disponibles

entrée 18€

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

peintrefiguratif 13/02/2017 18:43

merci Christian voilà qui risque de m'intéresser faut que je marque les date de cette expo
bises

lemenuisiart 28/03/2017 21:57

Je le pense bien

Chinou 12/02/2017 11:18

Si n'ai bonne mémoire, je dois être à Paris à cette période et , sans toi, n'aurais jamais su qu'il y avait ce salon. Merci. Comme ton post est bien fait, tu vas donner à plus d'un l'envie de s'y rendre.
Bon dimanche
Chinou

lemenuisiart 28/03/2017 21:58

j'ai bien fait de la sélectionner celle là.

Gil Zetbase 12/02/2017 10:22

Superbe article!
Bon week-end!
Gil Zetbase

lemenuisiart 28/03/2017 21:58

Merci beaucoup

Océanique 12/02/2017 09:52

Merci de ce partage en informations et dessins. Si je voyage souvent en ce moment ce n'est pas en loisir alors plus tard.
Belle journée
Bises amicales

lemenuisiart 28/03/2017 21:58

C'est bien

moqueplet 12/02/2017 06:59

voilà quelque chose que je regrette de ne pas savoir faire...il me faudrait plusieurs vies pour faire tout ce que je n'ai pas fait....(lol) passe un doux dimanche

lemenuisiart 28/03/2017 21:58

On ne peut pas tout faire aussi

dom 12/02/2017 06:41

J'adore le dessin et ton reportage est super !
Bon dimanche ...
Avec des bisoux.

lemenuisiart 28/03/2017 21:59

Merci beaucoup

Mona Serial Blogueuse 11/02/2017 21:18

Intéressant. Hélas je ne suis pas à Paris.
Moi qui ne sais pas dessiner...
Bonne soirée

lemenuisiart 28/03/2017 21:59

je connais bien le problème

Chris 11/02/2017 21:16

Je n'y connais rien en dessin, mais certainement un bon salon en perspective.
Bon week-end

lemenuisiart 28/03/2017 22:00

Excellent à mon avis

gazou 11/02/2017 20:40

Merci pour cet article très intéressant et qui donne envie d'aller voir de plus près

lemenuisiart 28/03/2017 22:00

je pense comme toi

covix 11/02/2017 20:23

Bonsoir,
La salle des marchés a bien changé! c'est vrai que l'on ne boursicote plus au Palais Brognard, mais dans des blockaus obscurs dans le 93.
En tout cas une belle expo dans ce lieu mythique.
Bonne soirée
@mitié

lemenuisiart 28/03/2017 22:00

Si tu le dis

guytou87 11/02/2017 19:13

Bonsoir Christian,
Un salon à découvrir :)
Bon week-end
@ Bientôt ....

lemenuisiart 28/03/2017 22:00

Je le pense bien

Jean-Marc 11/02/2017 16:31

Ah ça ça me plairait d'y aller !

lemenuisiart 28/03/2017 22:01

Je pense que c'est bien

Livia 11/02/2017 13:59

Woah! Sublime, si j'étais à Paris j'irai sûrement jeter un oeil à ces merveilles!

lemenuisiart 28/03/2017 22:01

J'aurai fait pareil

manou 11/02/2017 13:30

Un salon intéressant mais malheureusement je n'ai pas de voyage à Paris prévu...et c'est un peu loin de chez moi :)

lemenuisiart 28/03/2017 22:01

Comme pour moi

mamazerty 11/02/2017 12:30

quand je vois des annonces de belles expos comme celle ci, j'ai vraiment hâte qu'enfin rouvre le musée des arts à Nantes fin juin!une expo qui vaut sans aucun doute d'y passer des heures!

lemenuisiart 28/03/2017 22:01

Si tu le dis

tiot le mineur 11/02/2017 12:26

Salut,
c'est toujours intéressant ce salon.
Bonne journée

lemenuisiart 28/03/2017 22:02

je le pense bien

LADY MARIANNE 11/02/2017 10:18

ça tombe à pic ! pour le tableau du samedi-
je prends ton lien avec plaisir-
que de belles oeuvres- dommage un peu loin-
bisous !

lemenuisiart 28/03/2017 22:02

j'ai fait exprès pour toi

ZAZA 11/02/2017 09:39

Un article intéressant Christian et une belle sortie pour les parisiens.
Bises et bon samedi
http://zazarambette.fr

lemenuisiart 28/03/2017 22:02

Je le pense bien

missfujii. 11/02/2017 08:47

Dommage que ce soit loin de chez moi

lemenuisiart 28/03/2017 22:02

Je comprend

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents