Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


Electeurs on vous Trompe !

Publié par Lemenuisiart sur 15 Mars 2017, 08:21am

Catégories : #manifestations, #exposition, #politique, #affiche, #coluche, #bruant, #salis, #scam

Histoire et politique !

Electeurs on vous Trompe !

Voici une exposition à ne pas manquer à partir du 21 mars 2017 au 26 mai 2017 à la Scam, 5 avenue Vélasquez 75008 Paris - Métro Villiers.

L’affiche et le suffrage universel masculin sont tous deux enfants de la 2e moitié du XIXe siècle, l’affiche électorale, qui voit le jour n’a jamais eu de prétention artistique : presque toujours typographique, imprimée sur du papier de dernière qualité, elle avait pour seul but de faire connaître aux électeurs le programme du candidat –et l’indigence du discours politique ne date pas d’aujourd’hui !
Dans cet océan de médiocrité, on peut cependant trouver quelques bijoux d’insolence non conformiste. Nous en avons réuni ici quelques-uns qui forment un ensemble assez réjouissant.
Nous proposons une promenade chronologique pour parcourir l’exposition.
Le plus ancien document est probablement le plus décalé est la profession de foi de Paulin Gagne pour les élections de 1869 : « j’aspire à devenir le décrotteur du monde. » C’était un authentique fou littéraire.
Vient ensuite le formidable coup de pied au cul donné à Badinguet –alias Napoléon III–  donné par les pères fondateurs de la IIIe République. Un humour féroce et ironique qui caractérise l’époque et qui devient à Montmartre délirant, insolent et ravageur. Tous les marginaux s’y retrouvent et choisissent rapidement, pour donner une large diffusion à leurs canulars, l’affiche politique. En tête, bien sûr, Rodolphe Salis, fondateur du Cabaret du Chat Noir, inventeur auto-proclamé de Montmartre.
Dans son programme loufoque on trouve, à y regarder de près, quelques propositions intéressantes.
Alphonse Allais (rédacteur en chef du magazine Le Chat Noir)  ne se présente pas directement mais par l’entremise d’un de ses personnages « Le Captain cap». Son programme anti-européen et anti-bureaucratique laisse rêveur. Narcisse Lebeau (joli pseudonyme), chansonnier et ami proche d’Alphonse Allais se moque avec une ironie grinçante du népotisme politique.
Toujours battant le pavé Montmartrois, on trouve d’autres farfelus qui ne sont pas passés à la postérité : Marius Rety et Leon Hayard proposent deux candidats pour le prix d’un ! Les deux compères étaient des piliers des cabarets Montmartrois. Le second, roi des camelots, était un prolifique éditeur de la littérature de trottoir. On ne saura sans doute pratiquement jamais rien de Jean-Mangetout, vidangeur… sa proposition de scrutin par rue, si elle vise des personnalités en vue, est simplement incompréhensible.

Mais il n’y a pas à Montmartre que des candidatures bidon : le grand chansonnier Aristide Bruant, prolifique compositeur de chansons sur la misère et la pègre parisiennes y va pour de vrai et trousse son affiche en forme de chanson. Le père peinard, publication anarchiste, ne présente bien sûr pas de candidats mais profite cependant des périodes électorales pour imprimer de virulents pamphlets.
Enfin, pour clore cette avant-guerre, un dernier canular pataphysique (et un candidat qui ne s’est jamais présenté) : le père Ubu, en personne !
Avec la grande guerre, cette forme d’humour disparaît. Les surréalistes auraient sans doute pu prendre la relève s’ils n’avaient pas pris la politique au sérieux. De candidatures fantaisistes, fort peu ce pourquoi, bien qu’il ne s’agisse que d’une affichette, nous avons tenu à rendre hommage à Ferdinand Lop, candidat à toutes les élections, qui fit la joie des étudiants au quartier latin. Maurice de Rothschild, lui, ne plaisante pas et ose avec son slogan « mon nom est mon programme » l’affiche sans doute la plus culottée jamais conçue. La IVe République s’enferme dans le ronron d’affiches anti-communistes, gaullistes (ou anti) jusqu’à ce que tout explose en mai 68 où une jeune génération retrouve la férocité des dessinateurs de L’Assiette au beurre à la fin du XIXe siècle. Les couvertures de Charlie Hebdo conçues comme des affiches, sont effectivement placardées dans les kiosques. Reiser, Gébé, Cabu et toute l’équipe s’en donnent à cœur joie pour dénoncer une république podagre ! Le premier, pour le P.S. en Bretagne, Alain le Quernec met en garde contre Le Pen ; quant à la candidature de Coluche, elle ne fait pas rire du tout la classe politique !
Plus près de nous, Sarkozy, obsédé qu’il est par le pouvoir, alors que l’affiche militante se meurt, a singulièrement celui d’inspirer quelques réactions bien venues. Gaspard Delanoë, enfin doit être remercié pour avoir osé faire une affiche, pour rire, dans une époque où on ne rit (presque) plus.
En réunissant ces quelques affiches, pour beaucoup de fantaisie, nous ne nous doutions pas qu’avec la campagne électorale qui s’ouvre la réalité avait des chances de dépasser la fiction !

Alain Weill

Toutes les affiches proviennent de la collection d’Alain Weill à l’exception de celles portant une pastille rouge qui ont été prêtées par Guillaume Zorgbibe que nous remercions ici.

Electeurs on vous Trompe !
Electeurs on vous Trompe !
Electeurs on vous Trompe !

Commenter cet article

erato 19/03/2017 09:35

Cette expo m'aurait beaucoup plu ! Ces affiches sont un patrimoine de nos générations !
Belle journée Christian

écureuil bleu 16/03/2017 11:46

C'est le programme en chanson de Bruant que je préfère. J'aimais bien Coluche mais là il y tait allé un peu fort...

moqueplet 16/03/2017 06:11

ça fait soucis d'aller voter, pour qui ????douce journée à toi

dom 16/03/2017 06:07

Ils nous saoulent, avec leurs élections, tous ces médias !!!
Bon jeudi, la semaine se traine ... et moi aussi.
Avec des bisoux !

LADY MARIANNE 15/03/2017 20:30

un thème toujours d'actualité !!
des affiches intéressantes-
tous des menteurs pour se remplir les poches et gonfler leur patrimoine-
bisous du soir-

covix 15/03/2017 15:17

Tout un programme et les héritiers du Général Boulanger sont pléthores, pas facile de s'y reconnaitre.
Bonne journée
@mitié

Nell 15/03/2017 14:33

Ben, je crois que rien n'a changé encore aujourd'hui. On nous prend pour des idiots. Belle journée à toi et merci pour ces belles affiches.

francine 15/03/2017 12:48

Bonjour, excellent ! une expo d'actualité, je note, après je ne sais pas si j'irai, je te souhaite une bonne journée, bisous

Tataflo 15/03/2017 12:06

On nous trompait dans les années 1800, mais on nous trompe toujours aujourd'hui.
Leurs programmes ne sont beaux que sur leurs papiers, mais quand ils sont au pouvoir ils ne font que des conneries!!!!
Bel après-midi

manou 15/03/2017 11:24

Les choses n'ont pas bien changé finalement et cette expo nous le prouve. Merci pour ces belles affiches dont bien sûr je ne connaissais que celle de Coluche :) Dommage que ce soit sur Paris

Jean-Marc 15/03/2017 10:37

J'aime beaucoup et c'est une exposition très à propos. Je regrette juste que ça soit sur paris car ça m'aurait bien intéressé.
De tous temps ....

ZAZA 15/03/2017 10:36

Un billet très intéressant et de belles affiches Christian. Bises et bon mercredi

gazou 15/03/2017 09:27

Très intéressant ton article...je viendrai le relire ce soir quand je rentrerai chez moi

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents