Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


Exposition : André Hambourg "Ombre & lumière" à DEAUVILLE du 20 mai au 17 septembre 2017

Publié par Lemenuisiart sur 13 Mai 2017, 06:18am

Catégories : #manifestations, #presse, #C'est grâce à vous, #hambourg, #deauville

EXPOSITION : André Hambourg
Ombre & lumière
DEAUVILLE – LE POINT DE VUE
20 mai au 17 septembre 2017

L'affiche.

L'affiche.

LES FRANCISCAINES COMME SI VOUS Y ÉTIEZ

Chaque été, les Franciscaines – futur lieu de convivialité et de culture de Deauville - présentent ses collections hors de ses murs. Au Point de Vue, vous pourrez découvrir pour la première fois cette année 66 toiles d’André Hambourg parmi les 536 qui composent la donation faite par Nicole Hambourg aux Franciscaines. L’exposition est conçue comme un voyage vers les destinations prisées par l’artiste, de Paris vers le Maghreb, en passant par la Provence et la Normandie.
Dans son prolongement, les visiteurs peuvent découvrir sur les Planches de Deauville près de trente oeuvres issues des collections des Franciscaines illustrant les lieux qui ont inspiré André Hambourg.
Photographies contemporaines, dessins et gravures, mais aussi couverture de magazines ou illustrations d’ouvrages qui ont été réalisés par d’autres artistes.

Alger, la place du gouvernement, 1939 Huile sur Toile, 81 x 100 cm. Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 100 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

Alger, la place du gouvernement, 1939 Huile sur Toile, 81 x 100 cm. Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 100 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

André Hambourg et la quête de la lumière

André Hambourg (1909-1999) a traversé le XXe siècle en posant sur ses contemporains un regard sans complaisance mais plein d’empathie. Sa peinture se fait l’écho de cet intérêt pour le monde qui l’a entouré. De sa jeunesse parisienne où les rues obscures semblent avoir absorbées la lumière, à la découverte du Maghreb qu’il sillonne après avoir remporté le prix Abd-el-Tif en 1933, l’exposition entraîne le visiteur à la découverte de l’univers de l’artiste. Si la période de la guerre nous fait retrouver les teintes sombres et denses de sa jeunesse, la rencontre en 1948 de celle qui deviendra sa femme transforme ses compositions. La lumière inonde des ciels immenses, de la Normandie à la Provence. Pour la première fois depuis la réception d’une très importante donation d’oeuvres d’André Hambourg par son épouse, la Ville de Deauville lui rend hommage avec une exposition au Point de Vue.
Parmi toutes les destinations prisées par le peintre, quatre régions emblématiques de son travail et les personnes qu’il y a rencontrées jalonnent le parcours du visiteur : la région Parisienne, le Maghreb, la Provence et la Normandie.
Selon les périodes les toiles se parent d’ombre ou de lumière, mais toujours le pinceau du peintre les magnifie.

LA COLLECTION André Hambourg aux franciscaines
Un musée pour une donation exceptionnelle

Le musée André Hambourg sera l’un espaces permanent des Franciscaines. Il s’appuie sur une donation exceptionnelle faite à la Ville de Deauville : 536 huiles sur toiles peintes entre 1925 et 1999, des milliers d’oeuvres sur papier, des sculptures, huiles et dessins d’artistes amis, des livres illustrés… Auteur d’une production considérable estimée à environ 12000 oeuvres, le peintre de la marine, lithographe, dessinateur et correspondant de guerre a développé un art figuratif qui a trouvé de nombreuses sources d’inspiration le long de la Côte Fleurie. Deauville se trouve aujourd’hui dépositaire d’une oeuvre remarquable dans sa dimension et sa diversité. Cette production de notoriété internationale enrichit l’offre culturelle développée sur le territoire depuis plus de dix ans, en y ajoutant l’intemporalité du témoignage
pictural sur la région.
Annie Madet-Vache, conservatrice du Musée Hambourg travaille avec Nicole Hambourg pour la valorisation de cette collection.

« Le couple Hambourg a toujours eu l’esprit de collection et l’intention de transmettre. Il a beaucoup réfléchi, pensé, classé du vivant du peintre. La formation littéraire de Nicole Hambourg a beaucoup joué sur la méthode et dans l’esprit : elle a voulu éviter la dispersion ». Mais restait à proposer un lieu apte à recevoir ce don et à le mettre en valeur. « Nicole Hambourg travaille avec nous depuis plusieurs années, avec une confiance qui nous touche beaucoup . C’est très précieux de pouvoir recueillir son témoignage, elle le partage sans restriction. Nous sommes, avec Gwenaël le Lancelot qui travaille avec elle sur la transmission des livres du peintre, dans une démarche de recueil de mémoires. Tout cela est inestimable pour transmettre l’esprit et développer des médiations vers les publics notamment les scolaires. Connaître la  vie, la pensée , la personnalité d ’un artiste permet de mieux comprendre son oeu v r e. « Aux Franciscaines, nous pourrons montrer toutes les facettes de Hambourg pour traduire le foisonnement de son travail , son engagement de combattant, sa passion de l ’Afrique au tant que de la Normandie , sa grande curiosité en général . Et toutes ses « époques » car la chronologie est importante dans l ’oeuvre. » André Hambourg avait le goût de peindre en extérieur, i l aimait être au milieu de son sujet « sur le motif ». « Peintre de la Marine, grand voyageur, i l appréciait les grands espaces. L’ouverture vers la lumière prend une place de plus en plus importante dans ses toiles jusqu’aux grands ciels démesurés des plages normandes que nous connaissons le plus. Avec la maturité, elles deviennent lumineuses . Mais il faut aussi découvrir ses oeuvres de jeunesse plus sombres, avec beaucoup de matière. La donation Hambourg aux Franciscaines a ceci d’exceptionnel : elle permettra d’envisager l’homme et le peintre, dans un regard d’ensemble.

Le peintre des grands espaces s’est aussi prêté à l’illustration d ’ouvrages, souvent à la demande expresse d’éditeurs, d’écrivains et de poètes de son temps. Il est aussi l’auteur d’un récit qu’i la lui-même illustré, celui de son épopée jusqu’à Berchtesgaden en Bavière avec 4 autres reporters de guerre des armées alliées, sur les traces d ’ Adolf Hitler. Alors correspondant de guerre, i l a assorti de dessins à l’encre de Chine un récit sobre, contenu, témoignant du « nid d’aigle » avant sa destruction. « L’exemplaire que la Ville a racheté en vente publique est celui dédicacé par André Hambourg à l’attention de Maurice Chevalier. C’est un document intéressant qui illustre bien l ’éventail de sa production artistique, et qui permettra de faire une passerelle vers d’autres livres peut-être. C’est aussi un bon exemple des liens stimulants que nous pourrons faire entre les Univers, les supports, les oeuvres… ».

Biographie d'André Hambourg

1909 : Naissance d’André Hambourg à Paris le 5 mai
1925 : Suit des cours à l’Ecole des Arts décoratifs dans l’atelier du sculpteur Paul Niclausse
1927 : Abandonne ses études classiques pour entrer à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts (atelier Lucien Simon)
1928 : Première exposition à la Galerie du Taureau, Paris
1930 : Découverte de la Bretagne et du sud de la France
1931 : Rencontre Derain
1932 : La galerie Zak devient son marchand à Paris
1933 : Lauréat du Prix de la Villa Abd el-Tif, Alger. Voyage en Hollande. S’installe en Algérie.
1936 : Service militaire en Algérie
1937-1938 : Premier séjour à Honfleur. Voyages en Algérie et au Maroc.
1939-1942 : Mobilisé au Maroc, démobilisé en 1940. Voyage en métropole puis retour en Algérie.
1943-1945 : Rédacteur-dessinateur-reporter à Combattant 43 puis Combattant 44. Correspondant de guerre, participe aux campagnes de France et d’Allemagne avec la 1e Armée.
1947 : Premier voyage à Londres. Séjour à Honfleur puis à Saint Rémy de Provence, où il sauve le champ d’oliviers peint par Van Gogh. Première mission en mer à bord du Richelieu.
1949 : Premier séjour à Deauville. Durant ces premières années André Hambourg pose son chevalet sur le sable, ou comme Eugène Boudin, sur la digue. Il aime aussi s’installer à la pointe de la Douane, au bout de la Presqu’île. « La lumière de Deauville n’est pas la même que celle de Trouville, car les deux plages sont exposées différemment, l’une est plus tournée vers l’ouest et l’autre plus au sud, c’est pour ça que l’on n’y peint pas aux mêmes heures ».
1948 : Rencontre à Honfleur puis mariage avec Nicole Rachet.
1949-1950 : Décoration de la suite « Normandie » du paquebot Liberté, Compagnie Générale Transatlantique. (C.G.T.)
1951 : Chevalier de la légion d’honneur.
1952 : Peintre agréé de la Marine. Organisateur du stand des Arts plastiques à la Kermesse aux Etoiles au profit de la 2e DB & de la maison des artistes.
1954 : Naissance de son fils Pierre Arthur.
1955 : Premier séjour à Mougins.
1957 : Premier séjour à Venise. Décoration à bord du paquebot Ville de Bordeaux (C.G.T.) et du décor (380m²) pour le gala « Printemps Normand » au casino de Cannes.

1960 : Elevé au grade d’Officier de la Légion d’honneur par A. Malraux. Séjour à Venise. Rétrospective à Deauville à la Galerie du Péristyle.
1961 : Paul Pétridès devient son marchand pour la France. Panneau décoratif de la suite « Normandie » à bord du paquebot France (C.G.T.).
1962 : Installation à la ferme de « La Thillaye » à Englesqueville-en- Auge.
1963 : Wally Findley devient son marchand pour les USA.
1964 : Organise la 1e biennale de peinture figurative de Trouville.
1966 : Voyage au Maroc et en Grande Bretagne.
1967 : Premier voyage en Israël.
1968 : Nommé premier conseiller artistique de la ville de Trouville sur mer. Séjour à Venise.
1970-1971 : Séjour en Israël, à Moscou, en Angleterre, en Ecosse et en Côte d’Ivoire.
1972 : Séjour en Côte d’Ivoire et premier voyage aux Etats-Unis. Décoration monumentale (60m²) de la Salle d’Audience de la Cour de Justice des Communautés Européennes à Luxembourg.
1975 : Séjour en Côte d’Ivoire. Création de 5 mosaïques pour trois établissements scolaires de Deauville (Lycée André Maurois) et de Trouville (Ecole Hans Christian Andersen et le Collège Charles Mozin).
1976 : Installation d’un atelier à Saint-Rémy de Provence parmi les oliviers peints par Van Gogh.
1978 : Long périple aux Etats-Unis et au Mexique.
1979 : Inauguration de la salle A. Hambourg au musée de Trouville suite à une donation de l’artiste. Voyage aux Etats-Unis.
1980 : Décès de son fils.
1981 : Invité par le ministère de la Défense à assister aux fêtes du bicentenaire des Etats-Unis à Yorktown et à la rencontre des présidents R. Reagan et F. Mitterrand. Séjour à Venise.
1982 : Exposition particulière Hommage à André Hambourg, Galerie Apestéguy à Deauville. André Hambourg loue pour la première fois la cabine 181, sur les planches de Deauville. Il la transforme en annexe de son atelier et s’y rend chaque année, hiver comme été, durant plus de 15 ans.
1983-1984 : Mission à bord du Commandant Bourdais et de la Jeanne d’Arc : Abidjan, Sainte-Hélène, Rio, Fort de France, les Saintes, Pointe à Pitre, Saint-Barthélemy, Porto Rico.
1984-1985 : Mission à bord de la Jeanne d’Arc : Papeete, Bora-Bora, Nouméa, Tokyo, Hong Kong, Djibouti, Aqaba, Port Saïd, Alexandrie, Alger, Brest.
1986 : Campagne « Statue de la Liberté » à bord de la Jeanne d’Arc. Promu au grade de Commandeur des Arts et Lettres et élevé au grade de Commandeur de la Légion d’honneur par F. Mitterrand.

1988 : Inauguration au musée Eugène Boudin à Honfleur de l’étage consacré à la donation Hambourg – Rachet.
1993 : Nommé président d’honneur de la Fête des Marins à Honfleur.
1995 : Exposition rétrospective, Galerie Apestéguy à Deauville.
1997 : Exposition particulière André Hambourg et son pays d’Auge, Galerie Apestéguy à Deauville.
1999 : Ses amis fêtent avec lui son 90e anniversaire à Venise. Décès d’André Hambourg à Paris le 4 décembre, il est inhumé au cimetière Sainte-Catherine à Honfleur.
2006 : Donation au musée national de la Marine d’un ensemble d’oeuvres d’inspiration maritime par Madame Nicole Hambourg, selon le voeux de son époux.
2009 : Donation à la Cour de justice des Communautés européennes de tous les dessins préparatoires à la réalisation des 6 grands panneaux ornant la Grande Salle d’Audience du Palais.
2010 : A l’occasion du dixième anniversaire de sa disparition et du centième anniversaire de sa naissance, une plaque est posée sur la cabine 181 devenue la « cabine André-Hambourg », la
reproduction d’une de ses toiles faisant face au paysage qui l’a inspiré.
2011 : Donation à la ville de Deauville de 538 huiles sur toile, de dessins d’André Hambourg par son épouse Nicole Hambourg-Rachet, ainsi que de la collection d’oeuvres d’art du couple comptant plus de 1500 oeuvres (dont L. Foujita, Marie Laurencin, M.Utrillo ou K. van Dongen).

Baya notre intendante, 1933 Huile sur Toile, 89 x 116 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 55 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

Baya notre intendante, 1933 Huile sur Toile, 89 x 116 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 55 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

Femme au miroir, 1932 Huile sur Toile, 66 x 54cm Cadre 87 x 76 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 1 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

Femme au miroir, 1932 Huile sur Toile, 66 x 54cm Cadre 87 x 76 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 1 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

La conversation, 1929 Huile sur carton, 36 x 46 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1.17 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

La conversation, 1929 Huile sur carton, 36 x 46 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1.17 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

La rue de Nevers, 1927 Huile sur toile, 46 x 38 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 6 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

La rue de Nevers, 1927 Huile sur toile, 46 x 38 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 6 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

Le Dessert au soleil ou Nicole au soleil, 1955 Huile sur Toile, 81 x 100 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 175 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

Le Dessert au soleil ou Nicole au soleil, 1955 Huile sur Toile, 81 x 100 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 175 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

Le marché du Mellah, 1940 Huile sur isorel, 81 x 100 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 103 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

Le marché du Mellah, 1940 Huile sur isorel, 81 x 100 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 103 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

Le Nouveau pont de la Tournelle, 1928 Huile sur toile, 38 x 61 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1.12 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

Le Nouveau pont de la Tournelle, 1928 Huile sur toile, 38 x 61 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1.12 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

Les Tomates de Mougins, 1959 Huile sur Toile, 81 x 100 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 208 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

Les Tomates de Mougins, 1959 Huile sur Toile, 81 x 100 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 208 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

« TERRES d’inspiration »


Dans le prolongement de l’exposition, les visiteurs peuvent découvrir sur les Planches de Deauville 26 oeuvres issues des collections des Franciscaines. Tout l’été, les portes des cabines de bain sont habillées pour proposer une promenade en Provence, région Parisienne, Normandie et au Maghreb. Ces lieux qui ont tant inspiré André Hambourg sont également source de création pour de nombreux artistes dont les oeuvres sont conservées dans les
collections des Franciscaines. Une diversité d’approches qui permet de découvrir différents points de vue artistiques d’un même lieu et d’avoir un nouvel aperçu de l’éventail des collections des Franciscaines, futur lieu de vie culturel dont l’ouverture est prévue à Deauville en 2019.

Octobre à Saint-Remy, 1988 Huile sur Toile, 81 x 100 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 482 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

Octobre à Saint-Remy, 1988 Huile sur Toile, 81 x 100 cm Deauville, Musée André Hambourg, Les Franciscaines, Inv. 2011.1. 482 © Les Franciscaines, Ville de Deauville

L’exposition est ouverte du 20 mai au 18 septembre au Point de Vue – boulevard de la Mer / angle rue Tristan Bernard (près de la piscine olympique)
Tous les jours du mercredi au dimanche et le 15 août, de 10h30 à 13h00 et de 14h30 à 19h.
Entrée de l’exposition : 3 €
Gratuit : moins de 18 ans, étudiants et demandeurs d’emploi.
Vernissage le 20 mai à 17h – accès libre.

Commenter cet article

kimcat 14/05/2017 16:16

Très jolies toiles...

lemenuisiart 17/07/2017 19:21

C'est sur

peintrefiguratif 14/05/2017 12:33

merci de nous faire connaitre cette expo j'aime beaucoup les tableaux que je vois sur ton blog
bises

lemenuisiart 17/07/2017 19:22

Merci beaucoup

manou 14/05/2017 08:11

Une belle découverte pour moi...Merci Christian

lemenuisiart 17/07/2017 19:29

Merci beaucoup

moqueplet 14/05/2017 07:02

je ne connais pas ce peintre, mai ce que tu nous fais voir ne m'enchante pas beaucoup, je regrette, j'aime la peinture quand les traits sont plus nets....moins flous...douce journée à toi

lemenuisiart 17/07/2017 19:31

Ce n'est pas grave.

virjaja 13/05/2017 20:22

une belle découverte, merci! bisous Christian. cathy

lemenuisiart 17/07/2017 19:38

Merci beaucoup

missfujii. 13/05/2017 20:00

Un peintre que je ne connaissais pas moi non plus, un joli partage

lemenuisiart 17/07/2017 19:38

Alors c'est encore plus un plaisir

Livia 13/05/2017 18:16

Quelle belle découverte! J'adore ce peintre aux toiles si ensoleillées...

lemenuisiart 17/07/2017 19:39

C'est très bien

Chris 13/05/2017 17:28

Je ne connaissais pas André Hambourg.
De jolies toiles.
Bon week-end

lemenuisiart 17/07/2017 19:42

Je suis heureux de faire cette découverte

tiot le mineur 13/05/2017 16:03

Salut
Elle doit être intéressante cette exposition.
J'aime bein les peintures présentées.
Bon week-end

lemenuisiart 17/07/2017 19:45

Je le pense bien

Angelilie 13/05/2017 15:04

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir. N"hésitez pas à visiter mon blog. lien sur pseudo

lemenuisiart 17/07/2017 19:46

Merci beaucoup

gazou 13/05/2017 10:37

J'aime bien les tableaux que tu nous présentes....Merci de nous avoir fait connaître ce peintre

lemenuisiart 17/07/2017 19:46

Venant de toi c'est très bien

Rose63 13/05/2017 09:05

Très intéressant
Merci pour ce riche partage en images
Bonne journée

lemenuisiart 17/07/2017 19:48

Merci beaucoup

ZAZA 13/05/2017 08:40

Un billet très intéressant Christian, merci. Bises et bon samedi

lemenuisiart 17/07/2017 19:48

Alors c'est superbe

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents