Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


Ouverture au public du cabinet de curiosités de l'hôtel Salomon de Rothschild

Publié par Lemenuisiart sur 5 Juillet 2017, 06:43am

Catégories : #Rothschild, #art, #Paris, #C'est grâce à vous, #presse

Façade sur cour de l’Hôtel Salomon de Rothschild © FNAGP
Façade sur cour de l’Hôtel Salomon de Rothschild © FNAGP

Façade sur cour de l’Hôtel Salomon de Rothschild © FNAGP

OUVERTURE AU PUBLIC DU CABINET DE CURIOSITÉS DE L’HÔTEL SALOMON DE ROTHSCHILD À PARTIR DU 1er JUILLET 2017

À compter du 1er juillet 2017, la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques ouvre le cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild, à Paris.

En 1922, la baronne Adèle de Rothschild s’éteint à Paris dans l’Hôtel Salomon de Rothschild, situé rue Berryer dans le 8e arrondissement. Elle lègue à l’État sa luxueuse demeure et ses collections, pour partie affectées à la Fondation Salomon de Rothschild créée en faveur des artistes vivants. Elle précise cependant, dans son testament, que son cabinet de curiosités devra être conservé intact, comme le témoin de son goût pour les arts. Ce lieu insolite, qui conserve des collections étonnantes, s’offre pour la première fois à la découverte des visiteurs.

Le cabinet de curiosités est l’écrin des collections rassemblées par le baron Salomon de Rothschild avant son décès prématuré en 1864. Sa jeune épouse, Adèle de Rothschild, continue ensuite à acquérir des oeuvres d’art. Elle fait construire, entre 1874 et 1878, un hôtel particulier dans la plaine Monceau, dans lequel le cabinet trouve une place d’exception.

Le statut éminemment artistique du lieu est symbolisé par son riche décor de vitraux anciens, par des cuirs de Cordoue qui garnissent les murs et une tapisserie du XVIIe siècle qui orne le plafond. À l’intérieur, des vitrines conservent des collections qui vont de l’Antiquité au début du XXe siècle, provenant principalement d’Europe, d’Asie et d’Orient. Parmi les objets conservés se trouvent un ensemble important de jades chinois sculptés, de la porcelaine ancienne française et chinoise, des armes occidentales et orientales, mais aussi des sculptures de la Renaissance et du XIXe siècle, comme L’orpheline alsacienne d’Auguste Rodin. Des tableaux et des dessins du XIXe siècle, exécutés par Eugène Delacroix, Ary Scheffer, Alexandre-Gabriel Decamps ou Eugène Lami, sont exposés pour la première fois, autour du cabinet de curiosités.

Ce lieu précieux et intime sera dorénavant régulièrement accessible au public, à travers une visite-conférence au cours de laquelle l’histoire du lieu et de ses propriétaires sera retracée et la beauté des oeuvres soulignée.

La Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP), créée en 1976, s’est substituée à l’ancienne Fondation Salomon de Rothschild, pour administrer ce premier legs fait à l’État en 1922, auquel s’est ajouté celui des soeurs Smith-Champion en 1944, constitué d’un immense domaine au coeur de Nogent-sur-Marne. La FNAGP a pour mission de respecter les volontés de ces généreuses donatrices en soutenant les plasticiens. Elle s’y emploie à travers des actions de mécénat, qui jalonnent la carrière des artistes : de la sortie d’école d’art, à la production d’oeuvres d’art, en passant par l’attribution d’ateliers d’artistes à Paris et à Nogent-sur-Marne et la diffusion des oeuvres dans son centre d’art contemporain, la Maison d’Art Bernard Anthonioz (MABA) située à Nogent-sur-Marne, jusqu’à l’accompagnement des artistes dans leur grand âge à la Maison Nationale des Artistes (MNA), une maison de retraite qui leur est dédiée.

Visite-conférence d’une heure du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild, par groupe de dix personnes (inscriptions : visite@fnagp.fr, Tél : 01 45 63 23 56)
- Le 1er samedi du mois à 11h et le 2e mercredi du mois à 12h30, à partir du samedi 2 septembre 2017
- Sur rendez-vous, pour des groupes constitués, à compter du 1er juillet 2017
Tarif plein 10 €, tarif réduit 7€, tarif groupe 100 €

ANONYME CHINOIS, XIXe SIÈCLE Ensemble de vingt plaques de ceinture en jade à décor ajouré d’oiseaux et de fleurs Jade blanc Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild inv. R1250 à inv. R1269

ANONYME CHINOIS, XIXe SIÈCLE Ensemble de vingt plaques de ceinture en jade à décor ajouré d’oiseaux et de fleurs Jade blanc Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild inv. R1250 à inv. R1269

ANONYME CHINOIS, XVIIIe SIÈCLE Statue du Bouddha de la médecine Jade Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild inv. R1236 © FNAGP ANONYME

ANONYME CHINOIS, XVIIIe SIÈCLE Statue du Bouddha de la médecine Jade Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild inv. R1236 © FNAGP ANONYME

Détail de L’orpheline alsacienne de Rodin dans le cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

Détail de L’orpheline alsacienne de Rodin dans le cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

À partir de l’été 2017, la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques ouvre pour la première fois au public le cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild à Paris. Ce lieu insolite, situé à dix minutes à pied de l’Arc de triomphe, a été édifié à la demande de la baronne Adèle de Rothschild dans la seconde moitié du XIXe siècle pour conserver et mettre en valeur la collection commencée par son époux, Salomon de Rothschild.

Petit salon de quarante mètres carrés, le cabinet est ceint de deux couloirs où sont également présentées des oeuvres d’art. Le statut éminemment artistique de la pièce est indiqué par son riche décor composé de cuirs de Cordoue du XVIIe siècle qui tapissent les murs, de vitraux allemands et suisses du XVIe siècle montés sur les fenêtres et, au plafond, d’une tapisserie tissée au XVIIe siècle en France pour un chancelier. À l’intérieur, de grandes vitrines exposent les pièces les plus étonnantes de la collection rassemblée par Salomon de Rothschild entre 1862 et 1864, évoquant le rôle mémoriel de cet espace destiné à glorifier le souvenir du baron disparu prématurément à l’âge de vingt-neuf ans.

Apparus en Europe au XVIe siècle, les cabinets de curiosités rassemblent des objets aux provenances et typologies hétéroclites afin d’évoquer la richesse, la beauté et la diversité du monde. Le cabinet conçu par la baronne de Rothschild conserve principalement des objets d’art créés entre l’Antiquité et le XXe siècle et provenant d’Europe, de Chine, du Japon, d’Iran ou d’Inde. Attachée à son cabinet de curiosités, Adèle de Rothschild a souhaité qu’il soit conservé intact à travers les siècles.

GIAMBOLOGNA, d’après L’Astronomie Fin XVIe – début XVIIe siècle Bronze Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild R 1280 © FNAGP

GIAMBOLOGNA, d’après L’Astronomie Fin XVIe – début XVIIe siècle Bronze Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild R 1280 © FNAGP

EUGÈNE DELACROIX Jeune arabe dans la campagne Vers 1832 Pastel Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild inv. R1538 © FNAGP

EUGÈNE DELACROIX Jeune arabe dans la campagne Vers 1832 Pastel Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild inv. R1538 © FNAGP

CHARLES ESCOT Portrait de la baronne Adèle de Rothschild 1868 Pastel Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild inv. TDS018 © Barnabé Moinard/ FNAGP

CHARLES ESCOT Portrait de la baronne Adèle de Rothschild 1868 Pastel Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild inv. TDS018 © Barnabé Moinard/ FNAGP

LE BARON ET LA BARONNE SALOMON DE ROTHSCHILD

Salomon de Rothschild (1835-1864) est un des quatre fils de James de Rothschild (1792-1868), fondateur de la branche française de la célèbre famille. Assez dissipé et excentrique, Salomon est envoyé à Francfort chez des parents entre 1857 et 1859, puis aux États-Unis jusqu’en 1861 d’où il envoie des lettres aussi instructives que cocasses sur la vie américaine. À son retour en Europe, il épouse en 1862 sa cousine Adèle de Rothschild (1849-1922) qu’il avait rencontrée à Francfort. De cette union naît un an plus tard leur fille unique, Hélène, future épouse van Zuylen van Nyevelt (1863-1947). Deux ans durant, Salomon n’aura de cesse de développer son goût pour l’art, achetant en Europe des objets d’art précieux, des tableaux et beaux meubles du XVIIIe siècle et rassemblant des pièces exotiques venues de Chine, du Japon, d’Inde ou d’Orient. Cette collection éclectique sera poursuivie après la mort de Salomon de Rothschild en 1864 par son épouse Adèle qui fera construire un écrin à la hauteur des oeuvres : l’Hôtel Salomon de Rothschild.

Adèle de Rothschild semble avoir été une femme très cosmopolite, intéressée par l’art, le théâtre, ouverte tant à l’Orient qu’à l’Amérique. Elle se lie d’amitié avec de nombreux artistes tels que le peintre et affichiste de l’Art Nouveau, Alfons Mucha, ou des personnalités des salons parisiens si bien décrites par Marcel Proust dans À la recherche du temps perdu comme Charles Haas, qui a inspiré le personnage Charles Swann ou Geneviève Straus, née Halévy, qui a été une des figures clés pour la duchesse de Guermantes. Le 10 mars 1922, Adèle de Rothschild s’éteint à Paris dans son hôtel particulier, laissant derrière elle ce magnifique bâtiment et ses collections qui constituent son plus bel héritage et qu’elle choisit de léguer à l’État.

ANONYME FRANÇAIS, XIXe SIÈCLE Portrait du baron Salomon de Rothschild Huile sur toile Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild inv. R1537 © FNAGP

ANONYME FRANÇAIS, XIXe SIÈCLE Portrait du baron Salomon de Rothschild Huile sur toile Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild inv. R1537 © FNAGP

ANONYME IRANIEN, XIXe SIÈCLE Deux vases cornets Alliage d’argent Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild R 1428 © FNAGP

ANONYME IRANIEN, XIXe SIÈCLE Deux vases cornets Alliage d’argent Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild R 1428 © FNAGP

AUGUSTE RODIN, L’Orpheline Alsacienne Après 1871 Marbre Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild inv. MOA172 © FNAGP

AUGUSTE RODIN, L’Orpheline Alsacienne Après 1871 Marbre Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild inv. MOA172 © FNAGP

L’HÔTEL SALOMON DE ROTHSCHILD

L’Hôtel Salomon de Rothschild est édifié sur le terrain qui accueillait précédemment la Folie Beaujon, petit château de villégiature construit par l’architecte Nicolas-Claude Girardin (1749-1786) à partir de 1781 pour le financier Nicolas Beaujon (1717-1786). Cette résidence est transformée en 1801 en kermesse où se dressait un des premiers exemples de montagnes russes, alors appelées montagnes françaises. Au cours du XIXe siècle, le domaine est divisé en plusieurs habitations, dont une maison acquise par Honoré de Balzac (1799-1850) en 1846, dans laquelle le grand écrivain décède en 1850.

À partir de 1873, la baronne Adèle de Rothschild rachète les différentes parcelles et fait édifier un hôtel particulier par l’architecte Léon Ohnet (1813-1874), qui est remplacé après son décès par son élève Justin Ponsard. L’hôtel, terminé en 1878, est inspiré par le modèle de l’architecture française du XVIIIe siècle, devant faire un écho aux collections du couple Rothschild. L’édifice présente sur deux niveaux une succession de salons ornés de plafonds peints par Léopold de Moulignon (1821-1897), mais aussi un grand hall meublé d’une imposante cheminée ou encore un jardin d’hiver. Il s’agit d’un bel exemple du goût architectural de la famille Rothschild en France. La baronne fait compléter ce domaine par une rotonde à la mémoire de Balzac, construite à l’emplacement de la maison de l’écrivain qui avait été détruite. Des colonnes, vestiges de la Folie Beaujon et de sa chapelle Saint-Nicolas, sont toujours visibles dans le parc de l’hôtel.

ANONYME TURC, FIN DU XVIIIe SIÈCLE Détail du manche d’un fusil Tufek Ivoire teinté, bronze, or, pierres Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild, inv. R870 © FNAGP

ANONYME TURC, FIN DU XVIIIe SIÈCLE Détail du manche d’un fusil Tufek Ivoire teinté, bronze, or, pierres Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild, inv. R870 © FNAGP

ANONYME VÉNITIEN, XVIIe SIÈCLE Ecritoire Noyer incrusté de nacre coloré Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild inv. R1277 © FNAGP

ANONYME VÉNITIEN, XVIIe SIÈCLE Ecritoire Noyer incrusté de nacre coloré Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques Hôtel Salomon de Rothschild inv. R1277 © FNAGP

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP
Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

L’HÔTEL SALOMON DE ROTHSCHILD, APRÈS LA MORT DE LA BARONNE

Par son testament, la baronne de Rothschild a légué à la France une grande partie de ses collections disséminées entre les grandes institutions françaises (Musée du Louvre, Musée national du Moyen Âge (Cluny), Musée national de la Renaissance (Écouen), musée des Arts Décoratifs, Bibliothèque nationale de France). Elle offre l’Hôtel Salomon de Rothschild à l’État pour qu’une grande maison des arts y soit créée sous le nom de « Fondation Salomon de Rothschild ». Ce nom, encore gravé sur le portail monumental de l’hôtel, évoque son passé de centre culturel qui a accueilli de nombreuses expositions, ventes de charités, concerts et représentations, mais également des organisations de secours aux artistes. L’Hôtel Salomon de Rothschild a abrité de grandes institutions comme la Bibliothèque d’art et d’archéologie Jacques Doucet aujourd’hui à l’Institut national d’histoire de l’art ou le cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale de France. L’hôtel a été le théâtre de grands événements du XXe siècle comme l’assassinat du président de la République Paul Doumer (1857-1932) en 1932 par Paul Gorgulov (1895-1932), militant russe opposé à la révolution bolchévique.

Dans la seconde moitié du XXe siècle, l’Hôtel Salomon de Rothschild devient le siège du Centre national d’art contemporain (CNAC), ancêtre du centre Pompidou, puis celui de l’Hôtel des arts du Ministère de la Culture, et enfin celui du Centre national de la photographie (CNP) qui y a organisé de très belles expositions. Depuis 1976, l’hôtel est la propriété de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP) dont il est le siège. Plusieurs institutions culturelles comme la Maison des Artistes, la Société des Auteurs dans les Arts graphiques et plastiques (ADAGP), la Société Nationale des Beaux-Arts, le Syndicat National des Sculpteurs et Plasticiens et la Fondation Albert Gleizes y louent leurs bureaux. Les salons de réception sont loués à la société Viparis qui y accueille des événements haut de gamme.
L’Hôtel Salomon de Rothschild est entièrement classé au titre des Monuments Historiques.

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP
Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vestibule de l’Hôtel Salomon de Rothschild © FNAGP

Vestibule de l’Hôtel Salomon de Rothschild © FNAGP

LA FONDATION NATIONALE DES ARTS GRAPHIQUES ET PLASTIQUES

La Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP) a été créée en 1976 sous l’impulsion du chef de la création artistique, Bernard Anthonioz. Elle administre l’ancienne Fondation Salomon de Rothschild, ainsi que le legs fait à l’État en 1944 par les soeurs Smith-Champion composé d’un immense domaine à Nogent-sur-Marne. Ces deux donations faites à l’État partageaient en effet la même obligation de soutien à la création contemporaine.

Depuis 1976, la FNAGP s’engage dans l’accompagnement des artistes, de leur formation à leur retraite, rendant ainsi hommage aux volontés de ses fondatrices. La Fondation effectue ces missions à travers le soutien aux écoles d’art et l’encouragement à la production d’oeuvres d’art, grâce à une politique active de mécénat. Elle participe par ailleurs à la diffusion artistique grâce à son centre d’art, la Maison d’Art Bernard Anthonioz (MABA) située à Nogent-sur-Marne et à des partenariats avec des institutions culturelles. La FNAGP administre un parc d’ateliers pour les artistes à Nogent et à Paris. Elle participe enfin à l’accompagnement du grand âge à la Maison Nationale des Artistes (MNA), une maison de retraite dédiée aux créateurs.

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

LA VISITE DU CABINET DE CURIOSITÉS

Les visites du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild ont lieu pour le grand public deux fois par mois, le premier samedi de chaque mois à 11h et le deuxième mercredi de chaque mois à 12h30.

Pour des raisons de sécurité et de qualité de visite, le cabinet peut accueillir des groupes de dix personnes au maximum, qui auront réservé au préalable leur venue par courrier électronique ou par téléphone. En parallèle de cette ouverture bimensuelle, la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques peut recevoir sur rendez-vous des groupes déjà constitués de dix personnes au maximum.

La découverte du cabinet de curiosités se déroule sur une heure et est encadrée par un conférencier professionnel qui guide le public et lui retrace l’histoire du lieu, de ses propriétaires et des collections qu’il abrite. Le groupe ne pouvant pas accéder aux espaces réservés à l’événementiel, la visite débute par une promenade autour de l’hôtel particulier où est évoquée l’histoire du domaine et de ses premiers occupants, le financier du XVIIIe siècle Nicolas Beaujon ou l’écrivain Honoré de Balzac dont la mémoire est encore présente à travers des vestiges monumentaux. Le conférencier aborde également l’architecture imposante de l’Hôtel Salomon de Rothschild, avant de poursuivre par la découverte du cabinet de curiosités. Une fois entré dans ce lieu insolite, chaque visiteur reçoit une lampe de poche et un tabouret pliable afin de pouvoir admirer le cabinet de curiosités et profiter de cette expérience enrichissante et surprenante qui permet d’imaginer la richesse des grandes demeures parisiennes du XIXe siècle.

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild avec L’astronomie d’après Giambologna © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vue de l’intérieur du cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild avec L’astronomie d’après Giambologna © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vue des deux tableaux de Delacroix : Jeune arabe dans la campagne et Lion étreignant un crocodile © Barnabé Moinard/ FNAGP

Vue des deux tableaux de Delacroix : Jeune arabe dans la campagne et Lion étreignant un crocodile © Barnabé Moinard/ FNAGP

LES DATES CLÉS

- 1781 : construction de la Folie Beaujon par l’architecte Girardin pour le financier Nicolas Beaujon
- 1801 : vente de la Folie Beaujon à une société industrielle qui aménage une kermesse avec des montagnes russes
- 1824 : destruction de la kermesse et installation d’immeubles de rapport
- 1835 : naissance du baron Salomon de Rothschild à Paris
- 1843 : naissance de la baronne Adèle de Rothschild à Francfort
- 1846 : achat de l’ancien appartement des bains de la Folie Beaujon par Honoré de Balzac
- 1850 : mort d’Honoré de Balzac dans sa demeure, située dans l’actuelle rue Balzac
- 1864 : mort du baron Salomon de Rothschild à l’âge de vingt-neuf ans, d’une crise cardiaque
- 1873 : début de la politique d’acquisition de terrains sur l’îlot de l’ancienne Folie Beaujon par la baronne de Rothschild. Destruction des édifices restants de la Folie Beaujon, mis à part la maison de Balzac encore habitée par sa veuve
- 1874 : début du chantier de construction de l’Hôtel Salomon de Rothschild par l’architecte Léon Ohnet (1813-1874), remplacé par son élève Justin Ponsard après sa mort en 1874
- 1878 : achèvement des travaux de l’Hôtel Salomon de Rothschild en seulement quatre ans
- 1882 : acquisition par la baronne de Rothschild de la maison d’Honoré de Balzac auprès de sa veuve, Évelyne Hanska. Décès d’Évelyne Hanska la même année
- 1890, vers : destruction de la maison de Balzac devenue insalubre, construction d’une rotonde à la mémoire de l’écrivain
- 1922 : mort de la baronne Adèle de Rothschild
- 1923 : création de la Fondation Salomon de Rothschild
- 1924 : inauguration publique de l’Hôtel Salomon de Rothschild comme Maison des arts. Installation de la Bibliothèque d’art et d’archéologie Jacques Doucet, départ en 1935
- 1932 : assassinat du Président de la République Paul Doumer dans l’Hôtel Salomon de Rothschild
- 1937 : installation du cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale de France dans l’Hôtel Salomon de Rothschild, départ en 1946
- 1967 : installation du Centre national d’art contemporain dans l’Hôtel Salomon de Rothschild, départ en 1977
- 1976 : création de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques qui se substitue à l’ancienne Fondation Salomon de Rothschild
- 1991 : installation de l’Hôtel des Arts, espace d’exposition du Ministère de la Culture, dans l’Hôtel Salomon de Rothschild, départ en 1993
- 1993 : installation du Centre national de la photographie dans l’Hôtel Salomon de Rothschild, départ en 2003
- 2005 : classement de l’Hôtel Salomon de Rothschild au titre des Monuments Historiques
- 2011 : exploitation des salons pour des réceptions haut de gamme
- 2017 : ouverture du cabinet de curiosités au public

Jardin de l’Hôtel Salomon de Rothschild avec les vestiges de l’ancienne Chapelle Saint-Nicolas de la Folie Beaujon et la Rotonde Balzac © FNAGP

Jardin de l’Hôtel Salomon de Rothschild avec les vestiges de l’ancienne Chapelle Saint-Nicolas de la Folie Beaujon et la Rotonde Balzac © FNAGP

Façade sur cour de l’Hôtel Salomon de Rothschild © FNAGP
Façade sur cour de l’Hôtel Salomon de Rothschild © FNAGP

Façade sur cour de l’Hôtel Salomon de Rothschild © FNAGP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Kri 09/07/2017 13:05

Que de richesses!
Bon dimanche

lemenuisiart 23/09/2017 19:04

Ici pas de doute

Eglantine 06/07/2017 12:45

Que de belles choses à voir !Le manche du fusil incrusté de pierres précieuses est magnifique et aussi la toile de Delacroix , c'est mon coup de coeur .....

lemenuisiart 23/09/2017 19:21

Moi c'est plûtot la cadre brodé

moqueplet 06/07/2017 06:17

voilà une bien belle viiste, que de beaux objets....passe un agréable journée

lemenuisiart 23/09/2017 21:29

Très beau oui

Gil Zetbase 05/07/2017 21:42

Superbes photos!
Bonne soiree!
Gil Zetbase

lemenuisiart 23/09/2017 21:29

Merci beaucoup

Océanique 05/07/2017 21:23

Belle collection en curiosités
Belle soirée
Bises amicales

lemenuisiart 23/09/2017 21:30

C'est sur

missfujii. 05/07/2017 20:21

Un lieu splendide

lemenuisiart 23/09/2017 21:30

les photos sont envie pour moi

LADY MARIANNE 05/07/2017 19:57

si cette famille ne posséde pas de belles choses ! je ne m'appelle plus Lydie ! lol
les veinards ! le fric !
il ne fait pas le bonheur soit disant ! lol

lemenuisiart 23/09/2017 21:31

Hé oui !

guytou 87 05/07/2017 19:26

Bonjour Christian,
Une visite s'impose à l'hôtel Salomon de Rothschild :)
Bonne soirée à toi
@ Bientôt ....

lemenuisiart 23/09/2017 21:32

Très bien

normandy50 05/07/2017 19:15

une visite qui doit valoir le coup .... bonne soirée Lemenuisiart

lemenuisiart 23/09/2017 21:32

je le pense bien

Yvon 05/07/2017 19:14

excellente initiative, beaucoup de merveilles à découvrir;

lemenuisiart 23/09/2017 21:32

Très bien

francine 05/07/2017 18:54

Bonjour, ah super, tu m'apprends quelque chose, et ça m'intéresse !! je le note dans mes tablettes, quand je peux j'y vais !! merci beaucoup, je te souhaite une bonne soirée, bisous

lemenuisiart 23/09/2017 21:32

Cela me fait plaisir

Mimi 05/07/2017 17:47

Il doit y avoir des petits et grands trésors à admirer dans cet hôtel. Déjà l'hôtel en lui-même est splendide !

lemenuisiart 23/09/2017 21:33

Je le pense bien

pourquoipas732 05/07/2017 17:16

Quel luxe !
Un peu trop chargé, à mon goût.
La chaleur est là; la lavande ne sent pas plus que ça, dans les champs; l'odeur arrive à la distillation, qui commence déjà, car la lavande est mûre.

lemenuisiart 23/09/2017 21:33

C'est autre chose

tiot le mineur 05/07/2017 15:45

Salut,
Ben dis donc c'est un superbe hôtel ,
il y a pas mal de choses à voir,
bonne journée

lemenuisiart 23/09/2017 21:33

je le pense bien

Nell 05/07/2017 14:43

Un grand merci pour cet excellent article, Christian. Que d’œuvres et que de beautés à voir. Je te souhaite de passer un bel après-midi

lemenuisiart 23/09/2017 21:33

C'est cadeau aussi pour moi

Livia 05/07/2017 14:26

Merci Christian pour cette jolie visite avec toutes ces merveilles exposées, j'aurai bien aimé aller y jeter un coup d'oeil!

lemenuisiart 23/09/2017 21:34

je confirme

Martine 85 05/07/2017 11:34

Jolies œuvres d'art. Merci de ce beau partage.

lemenuisiart 23/09/2017 21:34

Merci beaucoup

Rose63 05/07/2017 11:04

Un pur régal
Belle et intéressante visite riche de son contenu
Merci

lemenuisiart 23/09/2017 21:35

cela me fait plaisir

virjaja 05/07/2017 10:09

que de belles choses, ça me plairait cette visite! bisous Christian. cathy

lemenuisiart 23/09/2017 21:35

Je pense la même chose

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents