Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


Lucy + Jorge Orta, ORTA Drawing Lab Paris Du 13 mars au 20 mai 2020

Publié par Lemenuisiart sur 11 Février 2020, 06:47am

Catégories : #exposition, #paris, #presse, #C'est grâce à vous

Lucy + Jorge Orta, Amazonia Drop Parachute, 2010_Pigment ink, pencil, water-colour on Fabriano paper_Courtesy des artistes

Lucy + Jorge Orta, ORTA DRAWING LAB

Commissaire d’exposition : Blandine Roselle

Drawing Lab Paris

Du 13 mars au 20 mai 2020

 

ORTA DRAWING LAB
Laboratoire du Dessin

Alors même que la pratique du dessin est un composant essentiel de leurs projets, Lucy et Jorge Orta n’ont jamais montré le processus complet de leur création, qui s’appuie notamment sur le dessin. Pour Drawing Lab les artistes révèlent cet aspect caché de leur travail. Leurs dessins donnent à voir une oeuvre en germe, mouvante, changeante, évolutive, en devenir. Loin d’être la simple transcription des étapes d’un projet, ils nourrissent aussi la réflexion et l’évolution du projet. Le dessin permet de faire émerger l’idée sans l’énoncer. Le visiteur accède ainsi à la création dans sa continuité : cheminements de pensée, élaboration d’un concept, croisements d’idées, saisie d’information ou relevé de sensations. L’exposition explore en outre le dessin à plusieurs mains. Comment le dessin peut-il favoriser la collaboration ? Outre qu’il s’agisse d’un duo d’artistes, les Orta développent une démarche, basée sur la rencontre, l’échange, l’implication et la coopération. Au coeur de leur projet, cette dimension est aussi, physiquement, au centre du Drawing Lab Center : une oeuvre nouvelle, collaborative, réalisée in-situ, conçue comme un work-inprogress, verra le jour au fil de la durée de l’exposition. Partant de la pratique du dessin, comme levier d’échanges et de réflexion, elle aboutira à un mur complet de productions. Les autres espaces témoignent des thématiques de prédilection de Lucy et Jorge Orta et synthétisent leurs recherches. Une nouvelle occasion pour les artistes de réinterpréter leurs oeuvres par une présentation recomposée et enrichie. L’accrochage explore de nouvelles ramifications entre ses composants, une nouvelle forme d’installation basée sur l’arborescence, une autre façon d’interagir avec les visiteurs.   Blandine Roselle, commissaire

Lucy + Jorge Orta, Amazonia Life Line, 2010_Pigment ink, pencil, water-colour on Fabriano paper_Courtesy des artistesa

AUTOUR DE L’EXPOSITION
12 MARS DE 9h À 11h : PREVIEW PRESSE + AMIS DE LA D.SOCIETY
13 MARS DE 19H À 22h : VERNISSAGE
SEMAINE DU 1ER AVRIL (DATE À DÉFINIR) : Talk avec Blandine Roselle, commissaire, les artistes et Christine Phal, directrice du Drawing Lab.
SEMAINE DU 6 MAI (DATE À DÉFINIR) : Talk avec l’intervenant du catalogue.
MÉDIATION du mardi au samedi de 11h à 19h.
La médiatrice a pour mission d’expliquer la technique des artistes, le propos de l’exposition et est à même de répondre à toutes les questions
des visiteurs.
VISITES à heures fixes les mercredis et samedis à 12h30 et 16h sans réservation.
PUBLICATION D’UN CATALOGUE.

Portrait Lucy et Jorge Orta

LUCY + JORGE ORTA
BIOGRAPHIE

Les oeuvres de Lucy + Jorge Orta ont fait l’objet de nombreuses expositions monographiques : La représentation de l’Argentine à la Biennale de Venise (1995) ; The Curve, Barbican Art Gallery, Londres (2005) ; Fondazione Bevilacqua La Masa, Venise (2005) ; Museum Boijmans Van Beuningen, Rot- terdam (2006) ; Bienal del Fin del Mundo, Ushuaia et la Péninsule Antarctique (2007) ; Hangar Bicocca spazio d’arte, Milan (2008) ; Natural History Museum, Londres (2010) ; MAXXI, Rome (2012) ; Yorkshire Sculpture Park (2013) ; Herbert F. Johnson Museum of Art, Ithaca et le Parc de la Villette, Paris (2014) ; Attenborough Arts Centre, Leicester et City Gallery and Art Museum, Peterborough (2016).
En 2007, les artistes reçoivent le Green Leaf Award offert par le Programme Environnemental des Nations Unies en partenariat avec le Natural World Museum, au Nobel Peace Center d’Oslo, en Norvège, pour leur excellence artistique et leur message environnemental. En 2013, Lucy + Jorge Orta remportent la commande publique inaugurale commanditée par Terrace Wires pour la gare St Pancras International de Londres, et pour laquelle ils créent Cloud Meteoros, une installation monumentale. Leurs oeuvres se trouvent dans des collections publiques et privées. De nombreux ouvrages monographiques leur ont été consacrés. Lucy et Jorge Orta fondent le Studio Orta en 1992. Ils travaillent entre Londres, Paris et Les Moulins, centre de recherche artistique créé par les artistes pour revaloriser le patrimoine industriel à travers l’art contemporain. Les Moulins se situe dans la vallée du Grand Morin en Seine et-Marne sur une étendue de 8 km, comprenant
quatre usines historiques : les anciens moulins des Papeteries de Paris, Le Moulin de Boissy et le Moulin Sainte-Marie ; La Laiterie et le Moulin de la Vacherie. Des ateliers et résidences d’artistes sont en cours de réhabilitation, ainsi qu’un parc de sculptures destiné à promouvoir la production et la dissémination d’oeuvres expérimentales insitu.

LUCY ORTA
Diplômée en stylisme en 1989 à la Nottingham Trent University, Lucy Orta se tourne vers les arts plastiques dès 1992 suite à son arrivée à Paris et à sa rencontre avec l’artiste Jorge Orta. Son oeuvre sculpturale interroge les frontières entre le corps et l’architecture et explore les enjeux sociaux qu’ils ont en commun, comme la protection, la communication et l’identité. Elle utilise aussi bien le dessin que la sculpture-textile, la performance, la vidéo et la photographie pour construire une oeuvre singulière. Ses séries emblématiques comprennent Refuge Wear et Body Architecture (1992-1998), des architectures portables et autonomes représentant les questions liées à la survie et la mobilité des personnes ; Nexus Architecture (1994-2002), la mise en scène du lien social à travers des interventions et performances ; ou encore Life Guards (2004-en cours), une réflexion sur le corps comme structure de soutien métaphorique. Ses oeuvres ont fait l’objet d’expositions importantes au Musée d’art Moderne de la Ville de Paris, France (1994) ; à la Weiner Secession,
Autriche (1999) ; au Museum of Contemporary Art, Sydney, Australie (1999) ; au University of South Florida Contemporary Art Museum, USA, pour laquelle elle reçoit le prix pour les Arts Visuels de la Fondation Andy Warhol (2001) ; et au Barbican Centre, Londres (2005). Elle est la femme la plus jeune à qui Phaidon Press London consacre une monographie dans la collection des artistes contemporains en 2003. Parallèlement à son travail d’artiste, Lucy Orta cofonde avec Li Edelkoort et dirige de 2002 à 2005, le programme de Master, Man & Humanity, à la Design Academy Eindhoven qui a pour ambition de stimuler le design social et durable. Elle est nommée professeur de recherches au London College of Fashion en 2002 et a le privilège d’occuper la chaire inaugurale Art and the Environment de la University of the Arts London depuis 2013. En reconnaissance à sa contribution aux arts visuels, elle reçoit à titre honorifique un Master en Arts de la Notthingham Trent University et un Doctorat en Lettres de la University of Brighton.

JORGE ORTA
Il étudie simultanément les Beaux-Arts (1972-79) et l’architecture (1973-80) à l’Universidad Nacional de Rosario. Devenu Professeur d’arts plastiques, il y enseigne pendant 8 ans. Il passe également 6 années en tant que chercheur en Science de l’Éducation au CONICET (Conseil National de Recherche Scientifique et Technique). Artiste durant la dictature en Argentine, dans un contexte social et politique extrême, Jorge Orta développe des modes d’expression et de représentation alternatifs. Éprouvant le rôle social de l’art durant cette période d’injustice et de violence révolutionnaire, son travail explore les limites de l’art en termes d’expression et d’audience. Il est un pionnier de l’art vidéo, du Mail Art et des performances publiques à grande échelle. En 1982, il représente l’Argentine avec Crónica Gráfica à la Biennale de Paris. Poursuivant une pratique artistique interdisciplinaire et collective, il fonde les groupes de travail Huaqui en 1976 et CEAC en 1981 visant à établir un lien entre l’art contemporain et le grand public en mettant en scène des performances publiques comme Transcurso Vital (1978), Testigos Blancos (1982), Madera y Trapo (1983), Arte Portable (1983) et Fusion de Sangre Latinoamericana (1984). Jorge Orta publie également plusieurs Manifestes dont Arte Constructor, Arte Catalizador et Utopias Fundadoras. Il déménage en France en 1984 suite à une bourse accordée par le Ministère des Affaires Étrangères et Européennes pour suivre un D.E.A. à la Sorbonne à Paris. Parallèlement à sa pratique d’atelier, Jorge Orta poursuit ses recherches sur la technologie de la lumière et met au point les premières images sur vitrocéramique pour les PAE 2500 (Projector Art Effect, 1983) qu’il utilisera pour créer les peintures éphémères de la série Light Works. En 1991, un incendie dévaste son atelier avec l’intégralité de ses archives et travaux réalisés en Argentine. Suite à cet événement, il crée de nombreux Light Works monumentaux dans des sites culturels mythiques du monde entier : le volcan du Mont Aso au Japon, la Cappadoce en Turquie, le Zocòlo à Mexico City, les Gorges du Verdon en France et les palais vénitiens le long du Grand Canal alors qu’il représente l’Argentine à la Biennale de Venise (1995). L’oeuvre éphémère la plus spectaculaire est Imprints on the Andes (Empreintes sur les Andes), une expédition de cinq semaines dans la cordillère des Andes, avec pour point culminant la citadelle Inca du Machu-Picchu et la forteresse Sacsayhuamán, durant le festival de l’Inti Raymi (la fête du soleil), à laquelle près de deux cent mille Indiens péruviens assistèrent (1992).

Portrait Blandine Roselle

BLANDINE ROSELLE
BIOGRAPHIE

Blandine Roselle est directrice artistique de l’association Kraft, dédiée aux arts visuels (expositions, résidences, concours) depuis 2005. Les projets confrontent des domaines variés (arts contemporains, traditionnels, populaires ou urbains, design, architecture...) et se déploient sous forme de cycles permettant d’explorer différents points de vue sur un sujet donné. Historienne de l’art de formation, Blandine Roselle évolue en 1999-2000 dans le monde muséal, avant de s’engager dans une structure de production et de diffusion de spectacle vivant. Après l’obtention d’un DESS « coopération artistique internationale » à Paris 8 en 2004, elle est missionnée par diverses structures (Lille2004-capitale européenne de la culture, lille3000, Epidemic, Fondation d’art Oxylane, Fondation Mons 2025), tant pour la programmation, l’accueil de projets et d’artistes, que pour la production d’expositions. Elle travaillera aussi sur la reconversion de lieux désaffectés en espaces d’exposition et de cinéma (la gare St-Sauveur, Lille ; le garage pour Béthune2011, Capitale régionale de la Culture). Indépendante depuis 2013, elle se consacre au commissariat d’exposition et à la présentation d’oeuvres dans l’espace public. Ses expositions ont été présentées en Belgique, au Brésil, en Chine, en France, en Italie et en Pologne. Elle a participé à plusieurs séminaires professionnels européens («Eyes wide open» - Biennale de Berlin (BB5), 2008 ; «Scènes culturelles berlinoises» - Goethe Institut de Berlin, 2009, «10 to 10» - Congrès Européen de la Culture à Wroclaw, 2011). Elle a été la lauréate de la résidence curatoriale de la Maison Populaire de Montreuil en 2017.

Lucy Orta, Vue de l’atelier Laboratoire, dessin Amazonia © courtoisie de l’artiste

ADRESSE
Drawing Lab Paris
17, rue de Richelieu 75001 Paris
www.drawinglabparis.com
info@drawinglabparis.com
+33 (0)1 73 62 11 17
HORAIRES
Tous les jours de 11h à 19h
Présence d’un médiateur du mardi au samedi de 11h à 19h
(hors jours fériés)
TARIF
Entrée libre
Groupe à partir de 8 personnes sur réservation (6 euros par personne)
ACCÈS
Métro Palais Royal – Musée du Louvre, lignes 1 et 7
Métro Pyramides, ligne 14
Bus 21, 27, 39, 48, 67, 68, 81, 95
Palais Royal – Comédie Française

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

moqueplet 12/02/2020 07:24

ça parait tellement simple de voir dessiner les autres, mais quand il faut essayer ce n'est pas si facile ....douce journée

lemenuisiart 26/04/2020 19:47

Je confirme

Bernie 11/02/2020 20:02

Bonne exposition

lemenuisiart 26/04/2020 19:48

Elle doit-être bien

Jean-Marc 11/02/2020 15:12

Je ne connaissais pas mais c'est joli et très gai

lemenuisiart 26/04/2020 19:48

Hé oui

tiot le mineur 11/02/2020 14:02

Salut,
J'ai pas tout lu mais ils font de belles choses.
Bonne journée

lemenuisiart 26/04/2020 19:48

Très bien

Livia 11/02/2020 12:28

J'adore dessiner, c'est un atelier qui m'aurait beaucoup plu. Belle journée

lemenuisiart 26/04/2020 19:48

C'est très bien

ZAZA 11/02/2020 10:25

Excellent reportage Christian, merci.
Bises et bon mardi

lemenuisiart 26/04/2020 19:49

Merci beaucoup

Golondrina63Auv 11/02/2020 09:38

Intéressant !

lemenuisiart 26/04/2020 19:49

Merci beaucoup

francine 11/02/2020 08:25

Bonjour, c'est juste à côté de chez moi ! bon, je note, j'irai peut être faire un tour, je te souhaite une bonne journée, bisous

lemenuisiart 26/04/2020 19:49

C'est bien

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents