Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


Albert André au Musée du château des Ducs de Wurtemberg du 11 avril au 27 septembre 2015

Publié par Christian menuisier d'art de Montner sur 6 Mars 2015, 06:58am

Catégories : #manifestations, #presse, #C'est grâce à vous

Dans la série des actualités que je reçois, je vous ai sélectionné une merveille.

Un peintre Albert André , alors on découvre et on visite.

Ce ne sera que du bonheur.

Direction le château des Ducs de Wurtemberg.

Ce château est une merveille.

Ce château est une merveille.

Situé au coeur de la ville de Montbéliard, le château des ducs de Wurtemberg se dresse sur un éperon rocheux dominant le confluent de la Lizaine et de l’Allan. Constitué de deux grosses tours rondes (1424 et 1590) et d’un corps principal reconstruit en 1751, le château est pendant quatre siècles, de 1397 à 1793, la résidence des ducs de Wurtemberg qui marquèrent le Pays de Montbéliard d’une indépendance d’esprit et d’une liberté qui se conforta au XVIème siècle avec la réforme luthérienne. En 1960, le château devient un musée regroupant diverses et riches collections : archéologie, histoire naturelle et beaux-arts. Depuis 1970, le musée développe également une collection d’art contemporain. La collection des Musées de Montbéliard compte à ce jour 600.000 pièces.

Du 11 avril au 27 septembre prochains, le musée du château des ducs de Wurtemberg de Montbéliard propose de redécouvrir l’œuvre d’Albert André (1869-1954), peintre au cœur des évolutions de la scène artistique du début du XXème siècle et fortement présent dans ses collections.

Plus de soixante ans après sa mort, l’exposition rend hommage à un artiste qui, flirtant dans sa jeunesse avec les Nabis, s’est tenu sa vie durant à l’écart des courants officiels et de l’abstraction, leur préférant le réalisme.

Cette rétrospective apporte un nouveau regard sur cet homme discret, relativement méconnu en France, qui réalisa pourtant de son vivant près de 200 expositions à travers le monde, porté par l’éminent galeriste Paul Durand-Ruel.

Une autre vue du château

Une autre vue du château

Intitulée Intimité d’un peintre réaliste, cette exposition d’envergure rassemble une centaine d’œuvres et de documents déployés sur plus de 500 m2.

Portraits, nus et scènes d’intérieur illustrent les relations intimes qu’Albert André entretenait avec ses proches, sa famille, le milieu de l’art et ses amis, parmi lesquels Vuillard et Vallotton, mais aussi Louis Valtat, Marquet, Monet et en particulier Auguste Renoir.

Ainsi, les bourgeoises fréquentant la scène intellectuelle de l’époque côtoient des modèles dénudés enfilant leurs bas ou s’appliquant du rouge à lèvres.

Ailleurs, de longues séances de lecture devant la cheminée, de somptueux bouquets déployés au fil du temps et bien d’autres scènes de la vie quotidienne sont marqués par la présence d’une certaine Jacqueline, posant inlassablement. Tableaux, aquarelles, dessins, objets personnels, photographies, lettres et manuscrits permettent de pénétrer chambres et ateliers, maisons et appartements, salles de musées, salons et brasseries, dans une vie intérieure captivante.

 

Dévoilant des œuvres inédites rassemblées pour la première fois, l’exposition permettra de redécouvrir ce peintre quelque peu oublié et pourtant maître d’un réalisme silencieux, proche de ce qu’ont pu développer des artistes tel Edward Hopper.

Un autoportrait

Un autoportrait

Dévoilant des oeuvres inédites rassemblées pour la première fois, l’exposition permettra de redécouvrir ce peintre quelque peu oublié et pourtant maître d’un réalisme silencieux, proche de ce qu’ont pu développer des artistes tel Edward Hopper.

Jacqueline à la guitare.

Jacqueline à la guitare.

Le parcours se décline en cinq parties, dont la première est consacrée aux oeuvres de jeunesse du peintre, influencées par le mouvement Nabi. L’exposition se poursuit par l’affirmation d’un style propre à l’artiste, marqué par la transcription réaliste d’un quotidien.

Évoquant l’amitié profonde d’Albert André avec Auguste Renoir, puis son rôle dans le monde de l’art en tant que conservateur de musée, critique et écrivain, l'exposition se termine par un focus sur la personne de Jacqueline Bret-André, sa fille adoptive et son modèle favori.

Jacqueline lisant, corsage rayure rouge

Jacqueline lisant, corsage rayure rouge

Cette dernière, née à Belfort et petite cousine du peintre montbéliardais Georges Brétegnier, choisit en 1969 les Musées de Montbéliard, via le Musée national d’art moderne, pour accueillir une partie de la vcollection de son père.

Cet ensemble d’une cinquantaine d’oeuvres est largement complété par des emprunts à d’autres musées français, parmi lesquels le Musée d’art sacré du Gard de Pont-Saint-Esprit, le Musée Albert-André de Bagnols-sur-Cèze, ainsi que le Musée Renoir de Cagnes-sur-Mer.

Lya lisant devant la cheminée

Lya lisant devant la cheminée

Un catalogue, rassemblant toutes les oeuvres d’Albert André conservées aux Musées de Montbéliard depuis 1969, sera édité à cette occasion. L’exposition sera par ailleurs complétée par une riche programmation s’étalant sur plusieurs mois, intégrant conférences et lectures de textes d’Albert André sur Renoir.

Torse de femme nue

Torse de femme nue

De très belles peintures, un cadre magistral.

Pas de doute une pause plaisir est à prendre.

ALBERT ANDRÉ (1869-1954)

INTIMITÉ D’UN PEINTRE RÉALISTE
MUSÉE DU CHÂTEAU DES DUCS DE WURTEMBERG, MONTBÉLIARD
DU 11 AVRIL AU 27 SEPTEMBRE 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
J'aime bien les tableaux de ce peintre
Répondre
M
Une découverte
Répondre
C
Un château et un peintre à découvrir.
@+
Répondre
É
Je ne connais pas ce peintre mais merci pour ces informations...
Répondre
L
ce n'est pas trop loin de chez ma fille !
une Jacqueline souvent représentée !!
un bon reportage !! bonne soirée-
Répondre
S
Très honnêtement je ne connaissais pas ce peintre mais son œuvre semble avoir une véritable signature. J'admire tout particulièrement l'expression des visages!
Bonne soirée; Simone
Répondre
C
Très bel article, une découverte de plus.
Bonne journée
@mitié
Répondre
B
Superbe article. Bravo.)
Répondre
C
Merci au guide pour cette très belle visite et du château et des oeuvres de ce peintre que je découvre!
Répondre
L
superbe ces portraits
Répondre
M
J'aime beaucoup son autoportrait et Lysa lisant.... Belle journée
Répondre
G
Un peintre à découvrir ! J'aime bien ses portraits
Répondre
Z
Très bel article Christian. Bises et bon vendredi. ZAZA
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents