Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


Toulouse son histoire et ses grands monuments

Publié par Lemenuisiart sur 21 Juin 2018, 17:46pm

Catégories : #Toulouse, #histoire, #découverte, #patrimoine, #presse, #C'est grâce à vous

Toulouse, son histoire et ses grands monuments

Née sur une boucle de la Garonne, Toulouse voit ses origines se perdre dans la nuit des temps. La Ville Rose, terre Occitane, doit son surnom à la couleur de ses briques si particulières. Ses vestiges et ses grands monuments, témoignent de sa richesse historique. Cet article vous invite à retracer les 2.000 dernières années de Toulouse.

Toulouse au Moyen-Âge

À la fin du 3ème siècle, la Ville Rose est marquée par une profonde crise économique. Durant cette période,Toulouse voit l'expansion de l’église se développer. L’évêque Saint Saturnin joue un rôle important dans cette expansion. Ce dernier, renommé Saint-Sernin, meurt en martyr. Il est inhumé dans une chapelle funéraire sous l’actuelle basilique Saint-Sernin.

Protégée par ses remparts, Toulouse échappe à la conquête franque en 260. Toutefois, en 418, la cité est prise par les Wisigoths. Ces derniers en font la capitale de leur royaume, qui s’étend du sud de la Loire jusqu’en Espagne. La ville concentre alors la majorité de l’activité économique. Or, en 508, les Francs reprennent la ville qui perd alors son attractivité.

À l’époque mérovingienne, la Ville Rose, après avoir intégré le royaume d’Aquitaine, devient la capitale de ce dernier. Ce royaume est fondé par Charlemagne pour son fils Louis le Pieux. Ce n’est qu’après la signature du traité de Verdun, en 843, que Toulouse intègre la “Francie Occidentale”.

La fin des carolingiens marque le début de la féodalité. Toulouse est alors dirigée par ses comtes. Favorisée par une agriculture techniquement plus performante, la ville connaît une nouvelle croissance démographique. Cette dernière permet à Toulouse de devenir l’une des plus grandes villes d’Europe.

À la même époque que les croisades, en 1152, un conseil municipal prend en charge le gouvernement de la ville. Ces magistrats forment les Capitouls. Au départ, ils sont huit à gérer les 8 territoires de Toulouse. Leur pouvoir s’opposa rapidement à celui du comte Raymond V. C’est seulement en 1189 que le conseil municipal obtient la soumission du comte. En 1190, l’achat et la construction de biens immobiliers sont entrepris pour créer le siège des Capitouls : le Capitole.

Les grands monuments construits au Moyen-Âge
Le capitole

Il ne reste rien de l'édifice d’origine. Toutefois, les bâtiments actuels et la célèbre place du Capitole témoignent de ses 8 siècles de construction. Les Capitouls décident d’y implanter leur maison commune en 1190, suite à l’achat d’un premier bâtiment. S’ensuit alors l’achat et la construction de plusieurs autres. Toutefois, pour camoufler cet ensemble assez disparate, Guillaume Cammas construit la façade qu’on lui connaît aujourd’hui en 1750. Elle possède huit colonnes qui symbolisent les huit premiers Capitouls.

place du capitole

place du capitole

Capitole Toulouse

Capitole Toulouse

capitole

capitole

capitouls

capitouls

La basilique Saint-Sernin

Un premier bâtiment est construit au 5ème siècle. L’actuel édifice, quant à lui, est élaboré à partir de 1080. Cette basilique est la plus grande église romane conservée de France et l’une des plus vastes et homogènes d’Europe. Son caractère remarquable lui permet de s’inscrire au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette dernière est dédiée à l’évêque Saint Saturnin, qui meurt en martyr traîné par un taureau dans la rue du Taur et sur la place du Capitole.

basilique de saint sernin toulouse

basilique de saint sernin toulouse

basilique de saint sernin toulouse

basilique de saint sernin toulouse

basilique de saint sernin toulouse

basilique de saint sernin toulouse

L’hôpital La Grave

L’hôpital n’est mentionné pour la première fois qu’en 1197 dans une charte de Raymond IV. Il ne reste rien de ce premier hôpital implanté dans le quartier Saint-Cyprien. En 1348, la peste noire fait de nombreux ravages, l’hôpital sert alors de lieu d’accueil pour les malades. Par la suite, il sert de lieu de “renfermement” pour les pauvres, les orphelins et les prostitués. Bien que peu attractif à cette époque, aujourd’hui, l’hôpital La Grave est le second plus grand établissement hospitalier de Toulouse. Toutefois, son avenir connaît un grand chamboulement...

hôpital de la grave toulouse

hôpital de la grave toulouse

Toulouse, de la Renaissance à l’époque contemporaine

À la Renaissance, le commerce du pastel est une activité florissante. Il permet à la ville de se développer. Il s’agit d’ailleurs de la période la plus prospère de l’histoire toulousaine. Ce commerce est associé à de grands noms tels que celui de Pierre Assézat. Cet homme profite de son enrichissement pour construire le somptueux hôtel d’Assézat.

À partir de 1561, l’indigo concurrence directement le pastel. Cette plante, venue des Indes, parvient à faire disparaître l’activité du pastel. De plus, la réforme des protestants provoque de nombreux mécontentements chez les catholiques. Les Capitouls et le Parlement forment une ligue pour défendre le catholicisme. S’ensuivent des guerres, des expulsions, des exécutions, etc.

Les Capitouls perdent leurs dernières influences en 1600, suite à l’accession au trône d’Henri IV. Toutefois, le fléau de la peste vient faire des milliers de victimes dans la ville rose. Le célèbre hôpital de La Grave accueille alors de nombreuses personnes.

Suite à la révolution, Toulouse profite d’un nouvel urbanisme. Parmi ces travaux d’envergure, on retrouve le Grand Rond et les quais de la Garonne. La ville poursuit son expansion jusqu’à la moitié du 19ème siècle, soit jusqu’à l’ère industrielle. La construction ferroviaire de la Gare Matabiau, en 1856, marque un tournant dans l’histoire toulousaine. Reliée à Paris, Toulouse continue à se développer. Par ailleurs, au début du 20ème siècle, la ville est marquée par un nouvel essor démographique.

La guerre marque l’histoire de Toulouse, qui s'accommode d’ateliers d’aviation. Après la guerre, ces derniers donnent naissance à la réputation aérospatiale de Toulouse. À partir de 1950, de célèbres avionneurs travaillent sur de grands projets aériens tels que le Concorde. Toulouse s’impose dans le top 8 des plus grandes villes de France. Aujourd’hui, la Ville Rose est un géant économique. Elle n’attire pas moins de 10.000 nouveaux arrivants chaque année. Par ailleurs, pour accueillir ces derniers, la ville ne lésine pas sur les moyens. L’année dernière, l’immobilier neuf à Toulouse a battu tous les records. Constructions et urbanisme, aujourd’hui la ville tend à devenir une vraie smart city basée sur l’innovation.

Les grands monuments de cette période
L’hôtel d’Assézat

L’hôtel d’Assézat est connu aussi bien pour son architecture que pour son histoire. Construit par le cadet d’une fratrie de 3 garçons, il est le résultat de l’enrichissement produit par le commerce du pastel. Le cadet Assézat, qui voit ses frères décéder à peu de temps d’intervalle, s'anoblit en obtenant le titre de Capitoul. Ce titre prestigieux et son entreprise florissante lui permettent de construire l’hôtel d’Assézat en 1555. La suite de l’histoire est moins désirable. Les faillites royales et les guerres de religion mettent à mal la réussite de la famille Assézat. Après s’être enfuit et s’être converti de force au catholicisme, Assézat décède peu de temps après son fils.

hôtel d’assézat

hôtel d’assézat

La visite de Toulouse continue

Des transports, Toulouse est une grand ville, arriver en train ou en avion. En parlant d'avion, Toulouse est bien la capitale, des savoirs-faire uniques dont on peut être fier.

gare matabiau toulouse

gare matabiau toulouse

concorde airbus

concorde airbus

concorde toulouse

concorde toulouse

Le Jardin du Grand Rond

L’élan urbanistique de Toulouse au 18ème siècle souhaite embellir la ville. C’est avec ce désir que le Jardin du Grand Rond est construit. Il est calqué sur les jardins anglais du 18ème siècle, les Bowling Green, lieu où l’on joue à la pétanque. Il dispose également de passerelles suspendues qui permettent de rejoindre le Jardin des Plantes et le Jardin Royal ainsi qu’une grande fontaine en son centre.

jardin grand rond

jardin grand rond

jardin du grand rond

jardin du grand rond

fleur de pastel

fleur de pastel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
j'ai vécu à Toulouse 6 mois j'avais 18 ans-- pour préparer mon brevet de capacité d'ambulancière- obtenu-
bonne journée- bises-
Répondre
L
Très bien comme souvenir
V
merci, ça donne des idées de balade! bisous Christian. cathy
Répondre
L
Très bien
F
Bonjour, c'est une belle ville, que je connais trop peu; je te souhaite un bon week end, bisous
Répondre
L
Alors ce sera à faire
E
Une belle ville tes photos sont superbe bonne journée à toi bisous
Répondre
L
Merci beaucoup
P
Très belles photos qui mettent bien en valeur cette jolie ville. Je n'y vais pas souvent pourtant j'y ai de la famille.
Un bon week end et très bel été à tous.
Répondre
L
Merci beaucoup
P
la ville rose
je ne connais pas c'est une ville avec plein de patrimoine
bises
Répondre
L
Comme beaucoup
O
Bonjour d’Angers …
Toulouse ! Une ville ou je me sens bien et ne m’ennuie jamais quand j’y passe …
Beau travail de rassemblement de données ...
Passe une bonne journée ... Amicalement ... ¢ℓαυ∂є …
~ Pause blog pour un temps … ~
Répondre
L
C'est le principale de ne pas s'ennuyer
S
Toulouse, que je ne connais pas, mériterait certainement une visite! Par contre, si elle doit bien rendre des comptes, elle était dirigée par les Comtes de Tolulouse (et non les comptes!).
Répondre
L
C'est corrigé chez moi
M
Des monuments et une architecture magnifiques
Répondre
L
Je le pense aussi
C
C'est toute une histoire autour de Toulouse! Tes photos sont superbes et ton billet aussi! Bon vendredi!
Répondre
L
Merci beaucoup
R
Une ville réputée
Tu l'honores
Bonne soirée
Répondre
L
Je le pense bien
D
Belle découverte, je ne connais pas. biz
Répondre
L
Encore mieux de découvrir ici même
E
Je connais et j'habite Toulouse depuis 1980. J'ai appris à connaître la ville et je l'apprécie beaucoup. Françoise, si tu veux mieux la connaitre tu arrives quand tu veux , je suis prête à vous recevoir. Christian aussi car j'aime trop ta région.
Répondre
L
Pas le temps actuellement
Z
Superbe reportage et de très belles photos. Bises et bonne soirée
Répondre
L
Merci beaucoup
C
Un bel article !Je connais peu Toulouse ...
Bonne soirée !
Répondre
L
C'est à voir à lire cet article
C
Bonsoir,
J'ai eu l'occasion d'en visiter un bout.
@mitiés
Répondre
L
C'est déjà bien
J
Ah ben là ... je connais bien ...
Répondre
L
Oui je le sais, c'est ta ville

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents