Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


Retour en Bretagne pour Anne Quéméré et l'aventure Arctic Solar by Icade

Publié par Lemenuisiart sur 2 Septembre 2018, 07:50am

Catégories : #expédition, #polaire, #icade, #bateau, #presse, #C'est grâce à vous

Retour en arrière car ici même on avait annoncer le départ.

Voir le lien pour connaitre le début de l'aventure.

DE RETOUR EN BRETAGNE, ANNE QUEMERE REVIENT SUR L’AVENTURE « ARCTIC SOLAR BY ICADE »

La violente tempête qui a balayé l’Arctique en juillet a prématurément mis un terme à la poursuite de l’expédition « Arctic Solar by Icade » : Anne Quéméré, de retour sur ses terres natales, revient sur cette aventure hors normes.
Le vendredi 6 juillet, après trois années de préparation minutieuse et un voyage plein de rebondissements à travers le Canada pour rejoindre les rives de la mer de Beaufort, Anne Quéméré s’était élancée d’Inuvik pour rejoindre Tuktoyaktuk et entamer ainsi un nouveau grand chapitre de sa vie de navigatrice : l’expédition « Arctic Solar by Icade ». #expédition, #polaire, #icade, #bateau, #presse, #C'est grâce à vous

Retour en Bretagne pour Anne Quéméré et l'aventure Arctic Solar by Icade

Une aventure sous le signe de la détermination et du courage, face à des conditions climatiques difficiles qui ont durement frappé le Grand Nord canadien cette année.
“Pour mon départ, j’avais rêvé de jolies conditions météo, mais il faut savoir parfois se contenter de ce que la nature nous offre, et je suis donc partie sous une petite pluie fine, un ciel couvert et une température de 5 degrés. » se remémore Anne Quéméré.
Le lundi 16 juillet, après avoir longé la péninsule de Tuktoyaktuk et alors que le soleil fait enfin son apparition, le solar boat « Icade » est pris dans un labyrinthe de glaces. La navigatrice tente de slalomer entre elles, mais se retrouve très vite encerclée.
Sous la pression des blocs, l’hélice du moteur du bateau se casse. Anne Quéméré plonge alors dans une eau à 2 degrés pour la réparer… “ A cet instant, l’horizon n’était qu’icebergs et plaques de banquise majestueuses! », raconte la navigatrice.

Retour en Bretagne pour Anne Quéméré et l'aventure Arctic Solar by Icade

Plusieurs jours seront nécessaires pour se délivrer de l’emprise des glaces. Anne Quéméré doit alors traverser la Baie de Darnley, mais le soleil disparait à nouveau et une des quatre batteries du solar boat ne fonctionne plus suite à une défaillance technique. “J’appréhendais vraiment de traverser la Baie de Darnley et de ne pas avoir suffisamment d’autonomie pour arriver de l’autre côté : mais ça l’a fait !”.
L’aventurière est éblouie par ce qui l’entoure. « C’était vraiment un voyage incroyable : des paysages absolument magiques et des rencontres insolites, notamment avec les grizzlis (ours bruns vivant au nord des Etats-Unis et du Canada) ! »

Retour en Bretagne pour Anne Quéméré et l'aventure Arctic Solar by Icade

Un constat inquiétant en Arctique


Anne Quéméré l’a découvert dès les premiers jours de son aventure : l’été polaire n’aura pas lieu cette année en Arctique. « L’an dernier, à la même époque, les températures oscillaient entre 10 et 15 degrés. Cette année, nous étions autour de 0 degré…un été plutôt revigorant ! » explique la navigatrice. Outre cette météo exceptionnelle pour cette région du monde, l’érosion des côtes, observable au quotidien, est l’un des autres effets du changement climatique qu’Anne Quéméré a pu observer. “Beaucoup pensent là-bas que Tuktoyaktuk n’existera plus d’ici 10 ou 15 ans… ».

Anne Quéméré échappe à la tempête grâce à un groupe de scientifiques canadiens


Fin juillet, Anne Quéméré s’apprête à quitter les Territoires du Nord-Ouest pour franchir les frontières du Nunavut, un territoire Inuit indépendant créé en avril 1999. A cet instant, la navigatrice espère toujours le retour du soleil pour recharger suffisamment les batteries du bateau. Mais, dans la nuit du 31 juillet, une violente tempête s’abat sur la côte...
Contrainte de faire escale, Anne Quéméré fait alors la rencontre d’une équipe de scientifiques canadiens. Face aux rafales de vent de plus en plus violentes, la navigatrice décide de les suivre dans leur avion en attendant la fin de la tempête.
Aujourd’hui encore, elle mesure à quel point cette rencontre fortuite, sur une côte désertique où il n’existe aucun havre où se réfugier, fut miraculeuse : “Je n’en reviens toujours pas d’avoir eu la chance incroyable de croiser cette petite équipe qui m’a récupérée au vol avant que l’expédition ne tourne au drame !”
Cette décision fut en effet salutaire : à son retour sur la côte, Anne Quéméré constate que la tempête a tout balayé sur son passage. Le bateau, bien qu’ayant été solidement amarré, se trouve trop endommagé pour reprendre la route…. “Les vents de 47 noeuds (environ 90 km/h) et la mer déchainée avaient précipité le solar boat sur la grève, du côté de Clinton Point.” Malgré la déception de ne pas avoir pu franchir le mythique Passage du Nord-Ouest, le parcours réalisé par le solar boat dans des conditions si extrêmes relèvent d’une prouesse aussi technique qu’humaine : “« Icade » a fait un petit pas de plus dans l’aventure arctique ! Ce fut une aventure extraordinaire et j’attends avec impatience de pouvoir écrire la suite de l’expédition Arctic Solar by Icade… 2019 ”

Retour en Bretagne pour Anne Quéméré et l'aventure Arctic Solar by Icade
Le solar boat « Icade » : un bateau sous une bonne étoile


Baptisé le 26 avril dernier à Concarneau en présence d’Olivier Wigniolle, Directeur général d’Icade, ainsi que le parrain et la marraine de l’aventure, l’écrivain Yann Queffélec et la chanteuse Nolwenn Leroy, le solar boat doit son nom au soutien qui accompagne Anne Quéméré depuis le début de l’aventure. Car, pour Olivier Wigniolle, « les valeurs portées par Anne sont en phase avec celle qu’Icade s’efforce de placer au coeur de son action : innovation, mobilisation pour un développement durable, engagement sociétal mais aussi goût pour le challenge humain et pour le dépassement de soi ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bravo à cette héroïne, ça n'a pas du être facile
Répondre
L
Je le pense bien
M
Une belle aventure qui met à l'honneur la mer et une femme courageuse, l'arctique c'est si beau
Répondre
L
Mais oui
F
Un grand bravo pour cette femme exceptionnelle dont je n'ai toujours pas entendu parler dans les médias.
Répondre
L
Tu as bien raison sur les deux points
E
Bravo à cette grande dame au-deĺà de ces differentes odyssées!
Répondre
L
Oui un grand bravo
V
coucou merci pour le relai de cette aventure ; la photo est sublime
Répondre
L
Cela le mérite à mon avis
M
sacrée aventure... la semaine est déjà passée...le temps manque de plus en plus... je te souhaite une bonne soirée et une douce nuit étoilée
Répondre
L
C'est sur
B
C'est beau la Bretagne
Répondre
L
Pour le retour elle a du le dire
T
Salut,
J'aimerais bien partir en expédition dans l'arctique.
Le temps est super beau aujourd'hui.
Bonne semaine
Répondre
L
pas moi
E
Quel courage un belle hommage bonne journée bisous
Répondre
L
Je le pense aussi
L
bravo elle est exceptionnelle !!
quel courage- elle sait ce qu'elle veut-
une belle mise à l'honneur-
bises-
Répondre
L
je le pense aussi
D
Ca, c'est une femme qui en a, si je puis me permettre !
Un grand coup de chapeau à cette grande dame.
Bon dimanche ... toujours un peu coincée.
J'essaye la lecture, mais ça m'endort ...
Pas trop mon truc.
Bisoux, cher christian.
Répondre
L
Oui elle en a
J
Quelle belle aventure !
Répondre
L
C'est sur

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents