Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


Fair&Precious : une gestion forestière durable pour la préservation de la faune

Publié par Lemenuisiart sur 21 Mars 2019, 10:28am

Catégories : #C'est le tour de ..., #JIF, #bois, #exotique, #forêt

Le jeudi 21 mars 2019 marque la sixième Journée internationale des forêts et leblog autourde est partenaire de l'exposition "sentier botanique des bois" à la menuiserie ébénisterie d'art Séguié à Montner à 30 kilomètres de Perpignan.
Établie par la résolution de l'Assemblé générale des Nations Unies, cette journée est l'occasion de sensibiliser l'opinion à l'importance des forêts et à leur gestion durable.

Fair&Precious, est une marque-ombrelle créée à l'initiative de l'Association Technique Internationale des Bois Tropicaux (ATIBT), elle a pour but de rappeler certains éléments essentiels mais peu connus de la gestion forestière. Une industrie durable du bois tropical peut notamment mener à la préservation des arbres mais également de la faune, comme c'est le cas dans le bassin du Congo.

Comment la méga-diversité biologique du bassin du Congo peut être préservée grâce à une gestion forestière durable et à la certification du bois

Le bassin du Congo et ses plus de 220 millions d’hectares, seconde plus grande forêt tropicale au monde après l’Amazonie, sont le lieu d’habitat d’innombrables d’espèces endémiques. Selon l’ATIBT, qui assure la promotion de la certification forestière avec la marque Fair&Precious, la gestion durable des forêts est l’une des meilleures chances de lutter contre l’extinction de la faune et la flore dans cette région.

NATURE FORET RIVIERE LEVER SOLEIL BD

NATURE FORET RIVIERE LEVER SOLEIL BD

Méga-diversité biologique dans le bassin du Congo

La méga-diversité biologique fait référence au nombre et à la variété des espèces animales recensées dans une zone géographique. Le bassin du Congo est à lui seul l’habitat naturel de 11 000 variétés de plantes tropicales, de plus de 1 200 espèces d’oiseaux, de 450 espèces mammifères, de 700 espèces de poissons et de près de 280 espèces reptiliennes*. Alors que leur état demeure relativement intact, les forêts du bassin du Congo font face, comme de nombreuses autres, à des menaces de plus en plus présentes : exploitation forestière illégale et non durable, transformation des forêts en plantations industrielles, pression sur les ressources en bois afin de satisfaire les besoins en énergie, développement incontrôlé des infrastructures, rapide croissance démographique et augmentation de la pauvreté.

« Les forêts du bassin du Congo peuvent être préservées à grande échelle, si les pays d’Afrique centrale et les entreprises étrangères qui y sont implantées prennent leurs responsabilités »

Pas une planète pour les singes ?

Le gorille des plaines de l’Ouest, menacé d’extinction, est le parfait exemple d’espèce originaire du bassin du Congo, mais également un mammifère grand artisan de la dissémination des graines et pollinisateur. Les animaux pollinisateurs ont un rôle clé dans l’écosystème des forêts tropicales : ils déplacent le pollen et les graines des plantes, les fertilisent ainsi, et garantissent ainsi la longévité des forêts. Les gorilles ont particulièrement besoin d’un environnement chaud, humide et calme, en milieu tropical pour prospérer. Mais l’espèce demeure particulièrement menacée. Les grands singes sont en effet souvent les premières victimes du braconnage, qui se matérialise par leur massacre, leur enfermement et leur envoi aux quatre coins du monde, afin de servir de viande de gibier ou de trophée de chasse.

Elephant

Elephant

Les animaux seraient-ils parfois mieux protégés dans les forêts gérées durablement que dans les parcs nationaux ?

En quoi la gestion durable des forêts est-elle importante pour la protection de la faune et de la flore locale ? Du fait de gros écarts de financement dans les parcs nationaux du bassin du Congo, il s’avère que les animaux sauvages sont parfois mieux protégés dans les forêts gérées durablement grâce aux fonds monétaires générés par l’organisme de certification FSC (Forests Stewardship Council). En effet, dans les forêts certifiées les gestionnaires forestiers doivent mettre en place des équipes d’éco-gardes qui patrouillent au sein des forêts. En République du Congo, par exemple, chez le gestionnaire forestier IFO, certifié FSC, 70 000 gorilles et 4 000 éléphants ont été recensés par WCS**. Ces chiffres, n’ont rien à envier à ceux du parc national voisin d’Odzala-Kokoua, réserve de taille pourtant similaire. Chaque année, IFO prélève de manière très sélective ses arbres dans une partie de ses concessions, avant d’y revenir 25 ans plus tard. Ainsi, la majeure partie de la concession sert de nid et de réserve de nourriture pour les espèces menacées.

fair-precious le manifeste pourquoi

fair-precious le manifeste pourquoi

Fair&Precious, la marque ombrelle des certifications forestières

Marque-ombrelle créée à l’initiative de l’ATIBT, Fair&Precious a pour but de promouvoir les certifications forestières en régions tropicales. Ainsi, en mettant en avant les vertus des certifications FSC et PEFC-PAFC, l’ATIBT entend éduquer et informer à la fois les communautés locales et les principaux acteurs du marché.
« Il est en effet fondamental que chacun ait conscience des vertus de ces certifications notamment en matière de régulation du braconnage et de prélèvement d’arbres. Aujourd’hui, si environ 5 millions d’hectares de forêts sont certifiés gestion durable dans le bassin du Congo, nous sommes convaincus que cette surface peut augmenter de manière significative grâce à la marque Fair&Precious et la valorisation des certifications FSC et PAFC-PEFC », déclare Benoit Jobbé Duval, Directeur général de l’ATIBT.

NATURE FORET DENSE VUE du CIEL BD

NATURE FORET DENSE VUE du CIEL BD

* Source : Brouwer, M. (2017), Les forêts d’Afrique centrale pour toujours, Meindert Brouwer Partner, Pays-Bas. ** Wildlife Conservation Society

NATURE FORET ENSEMBLE VUE de HAUT BD

NATURE FORET ENSEMBLE VUE de HAUT BD

A propos
L’Association Technique Internationale des Bois Tropicaux (ATIBT) a été fondée en 1951, à la demande de la Food and Agriculture Organization (FAO) et de l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE). Au service de la filière « bois tropicaux », de la forêt jusqu’au consommateur final, l’association joue un rôle moteur dans la mise en oeuvre de projets internationaux dédiés à la gestion durable et responsable des forêts tropicales. Elle se positionne aussi comme l’un des meilleurs référents technique et scientifique de la ressource bois tropical. En 2016, l’ATIBT a connu une augmentation de près de 50% du nombre de ses adhérents, portant son effectif à plus de 140. Aux côtés d’acteurs européens de la filière « bois tropicaux africains », l’ATIBT rassemble des états (république du Congo, république de Côte-d’Ivoire, république centrafricaine), des ONG (à l’image de WWF et la Fondation Prince Albert II) et des grandes entreprises.

NATURE FORET MOUSSE SAUVAGE BD

NATURE FORET MOUSSE SAUVAGE BD

LA FORÊT TROPICALE : UNE VALEUR IRREMPLAÇABLE

L’expansion démographique mondiale vertigineuse s’accompagne d’une quête de ressources de plus en plus préoccupante pour la forêt. Les arbres et leur bois constituent une source de profit, mais une fois déforestée, la surface de terre qu’ils occupent représente également un potentiel agricole rentable qui suscite des convoitises.
A partir des années 1970, certains organismes environnementaux, conscients de cette menace, ont attiré l’attention des citoyens, des gouvernements et des entreprises sur la valeur irremplaçable des forêts tropicales. Cette sensibilisation à la cause de la forêt tropicale était absolument nécessaire et indispensable.

VALORISER LE BOIS POUR PRÉSERVER LA FORÊT TROPICALE

Malheureusement, cette médiatisation s’est faite sans discernement et souvent au détriment de sociétés forestières dont la production est légale, durable et certifiée. Or cet amalgame a eu pour effet de dévaloriser le bois tropical et a occulté les véritables risques qui pèsent sur la forêt. En effet, si les populations locales n’arrivent pas à tirer de revenus suffisants de l’exploitation forestière, elles vont devoir nécessairement chercher d’autres sources de revenus. Dans ce cas, seul le développement de l’élevage, de cultures de rente (café, cacao, élevage…) ou de cultures vivrières sur brûlis  (manioc, bananes, arachides…), leur permettra de subvenir à leurs besoins. Certains Etats encouragent d’ailleurs les populations et les entreprises dans cette conversion, pour répondre aux besoins de subsistance des populations ou en vue d’un choix de développement économique (ex : culture de palmiers à huile en Malaisie, prairies pour l’élevage ou culture de canne à sucre au Brésil…). Il faut absolument enrayer ce phénomène, ou irrémédiablement, la forêt tropicale sera convertie en terres agricoles et en terres d’élevage.
La sauvegarde des forêts tropicales nécessite donc une valorisation rationnelle de son principal produit : le bois. Ce matériau remarquable, régulièrement renouvelé par la forêt, est prédestiné à une valorisation durable.

NATURE FORET SAUVAGE BRUME BD

NATURE FORET SAUVAGE BRUME BD

TEXTURE BOIS ANCIEN BD

TEXTURE BOIS ANCIEN BD

Dans les magasins de reventes bâtiments ou meubles, on découvre des bois dont parfois personne ne connaît.

Hors, un bois certifié a un nom connu.

Par le biais du contact avec eux, j'ai eu droit à des informations fort utiles.

Je ne vais pas faire trop long, je vais mettre les essences qui existent pour les portes et fenêtres ainsi que le placage qui fera des meubles.

TEXTURE BOIS ROUGE BD

TEXTURE BOIS ROUGE BD

Voici les bois exotiques pour les portes et fenêtres : LE BON EMPLOI DES BOIS AFRICAINS ÉCO-CERTIFIÉS
Menuiserie extérieure (façade de bâtiment)
GUIDE D ’UTILISATION DES BOIS AFRICAINS ÉCO - CERTIFIÉS
Acajou d’Afrique, Afrormosia, Andoung, Angueuk, Bété, Bodioa, Bossé clair, Bossé foncé, Bubinga, Cordia
d’Afrique, Difou, Douka, Doussié, Ebiara, Ekaba, Ekoune, Etimoé, Eyoum, Framiré, Gombé, Iatandza, Iroko, Izombé, Kanda, Kosipo, Kotibé, Landa, Limbali, Makoré, Mambodé, Moabi, Movingui, Niangon, Niové, Osanga, Ovéngkol, Pachy, Sapelli, Sipo, Tchitola, Tiama, Tola, Wengé.

TEXTURE BOIS SPIRAL BD

TEXTURE BOIS SPIRAL BD

Voici les essences de bois pour le placage pour l'intérieur.
LE BON EMPLOI DES BOIS AFRICAINS ÉCO-CERTIFIÉS - Structure et panneaux
GUIDE D’ UTILISATION DES BOIS AFRICAINS ÉCO-CERTIFIÉS
Abura, Acajou, Cailcédrat, Acajou d’Afrique, Afrormosia, Aiélé, Ako, Akossika, Andoung, Angueuk, Aniégré
Avodiré, Awoura, Ayous, Bété, Bilinga, Bodioa, Bomanga, Bossé clair, Bossé foncé, Bubinga, Cordia d’Afrique, Diania, Dibétou, Difou, Douka, Doussié, Ebiara, Ekoune, Essia, Etimoé, Eyong, Eyoum
Faro, Framiré, Gombé, Iatandza, Igaganga, Iroko, Izombé, Kanda, Kosipo, Kotibé, Koto, Landa, Lati
Limba, Longhi, Lotofa, Makoré, Mambodé, Moabi, Movingui, Mukulungu, Mutenyé, Naga, Niangon
Niové, Okoumé, Olon, Olonvogo, Onzabili, Ovéngkol, Pachy, Padouk d’Afrique, Pao rosa, Sapelli, Sipo, Tchitola, Tiama, Tola, Wengé, Zingana

TEXTURE BOIS TRANCHE BD

TEXTURE BOIS TRANCHE BD

Comme on a pu le voir ici, l'utilisation est bois n'est pas toujours synonymes de déforestation.

L'utilisation du bois c'est la possibilité de replanter et de protéger la forêt car comme j'ai pu l'écrire un peu plus haut, certaines cultures peuvent être dangereuses.

Et puis n'oubliez pas l'arbre à deux vies, la première est dans la nature racines dans la terre, la deuxième vie est en ouvrage bâtiment ou meubles avec les racines de l'histoire. Chaque bois a dans son histoire des points forts, d'autres faibles, bien choisir son bois est aussi un acte écologique.

 

TEXTURE BOIS VARIETE BD

TEXTURE BOIS VARIETE BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
Bonjour d’Angers …
La Forêt en France !
Le problème vient des petits propriétaires qui ne veulent pas toucher à leur forêt alors que celle-ci est mal entretenue et pourrie debout !
La forêt est vivante il faut l’exploiter avec intelligence …
Couper/replanter, couper/replanter, couper/replanter … ainsi va la vie des forêts ...
Oui la forêt a deux vies ...
Bonne journée ... Amicalement ... ¢ℓαυ∂є …
Répondre
L
C'est aussi l'un des problèmes, mais pas le seul malheureusement
C
oh un article fort intéressant, il faudrait que ces informations soient diffusés plus largement,merci à toi. ces photos sont sublimes, ce sont les tiennes? bonne fin de semaine . celine
Répondre
L
Non pas ici, j'ai juste sélectionné l'article pour son intérêt.
L
un article intéressant--
le bois c'est beau-- je préfère au plastique--- ça demande un peu d'entretien--
tu ne passes plus chez moi---- OB en bug mais avec mon lien-
bravo pour ta participation !
bonne soirée-bises-
Répondre
L
Je passe toujours aux commentaires, avec la panne d'ordi, j'ai un mois de retard maintenant.
S
J'ai tant entendu sur ces soits-disants labels de "bois certifiés" que je me méfie. Je n'achète plus de bois exotique depuis au moins 10 ans, même si les huisseries en chêne ne sont pas toujours d'une qualité satisfaisante.
Répondre
L
Avec du bois pas sec , c'est logique.
C
Bonsoir,
je suis plus réservé avec la gestion de Bolloré et des Chinois... mais bon, l'essentiel est de bien repenser, gérer la forêt pour notre équilibre.
Bonne soirée
@mitiés
Répondre
L
Certains sont excellents, d'autres moins.
C
Très bonne initiative et les photos sont superbes !!!
Répondre
L
Très bien
T
Salut,
Ce n'est pas facile de gérer cette vaste forêt.

Il fait beau et c'est très bien pour sortir faire les courses.

J'espère que ca va continuer.

Bon week-end
Répondre
L
Je le pense aussi
D
bravo au blog pour ce partenariat et les belles images
Répondre
L
Des infos comme ici, je sélectionne.
M
C'est magique. Préserver la nature, la faune et la flore un devoir
Répondre
L
Il le faut, mais ce n'est pas facile toujours à suivre entre les bons et les moins bons

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents