Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


Salon International du Patrimoine Culturel du 24 au 27 octobre au Carrousel du Louvres

Publié par Lemenuisiart sur 20 Septembre 2019, 06:04am

Catégories : #exposition, #louvres, #paris, #patrimoine, #atelier d'art

Salon International du Patrimoine Culturel du 24 au 27 octobre au Carrousel du Louvres

Pour cette 25e édition symbolique, le Salon International du Patrimoine Culturel déploie une thématique résolument d’actualité : celle du « Futur en héritage » – et de la notion de transmission qui l’accompagne.

Porté par Ateliers d’Art de France depuis 2009, le Salon International du Patrimoine Culturel rassemble et fédère l’ensemble des acteurs des métiers du patrimoine. Moment unique d’échanges et de réflexion, le salon accueille environ plus de 330 exposants et plus de 21 000 visiteurs, grand public comme professionnels pendant 4 jours au Carrousel du Louvre à Paris. Depuis plusieurs années déjà, le salon défend les notions de transmission, qu’il s’agisse du patrimoine lui-même ou des savoir-faire liés à son entretien, sa restauration et pérennisation. Le programme riche de conférences, table-rondes, ateliers de formation ou démonstrations qui rythme l’événement offre un éclairage très complet et participe d’un dialogue constructif autour des nombreux sujets que regroupe cette thématique du « Futur en héritage ».
Les exposants de cette 25e édition anniversaire représentent parfaitement la mosaïque d’acteurs qui constitue le secteur du patrimoine dans sa grande diversité : institutions et collectivités, côtoient associations, manufactures, artisans d’art, start-ups ou encore médias spécialisés. Chacun apporte sa contribution à la transmission du patrimoine et participe à son rayonnement auprès d’un public de visiteurs hautement qualifié (35% de professionnels).

Salon International du Patrimoine Culturel du 24 au 27 octobre au Carrousel du Louvres
Notre-Dame de Paris

Notre-Dame de Paris

FUTUR EN HÉRITAGE

Un salon historique
Événement de référence pour fédérer les professionnels de la valorisation, la restauration et la sauvegarde du patrimoine bâti ou immatériel, le Salon International du Patrimoine Culturel (SIPC) fête en cette année 2019 sa 25e édition. Depuis un quart de siècle, plus de 330 exposants et une quarantaine de conférences mettent chaque année à l’honneur les savoir-faire exceptionnels des artisans, la richesse culturelle française et internationale et les entreprises innovantes au service du patrimoine. Cette expérience a permis d’asseoir le salon au rang de leader européen et mondial en tant que plateforme incontournable d’échanges et de rencontres pour les professionnels et amateurs du patrimoine.

Transmettre, un défi d’avenir
Quelques semaines après l’incendie qui ravagea Notre-Dame de Paris, le Salon du Patrimoine se montre plus que jamais conscient de son rôle à jouer dans la protection, la formation mais aussi la restauration de notre patrimoine matériel et immatériel. Fort de sa légitimité historique, le salon s’intitule pour cette édition 2019 « Le Futur en héritage », et articule sa programmation autour de la notion de transmission. Sélectionnés parmi les professionnels les plus qualifiés, les plus innovants et les plus reconnus, la quarantaine de métiers associés à cette édition permettront d’initier un dialogue sur la transmission des connaissances, orales ou techniques, mais aussi de la maîtrise du geste. Enlumineur, tailleur de pierre, horloger, ébéniste, restaurateur de tableaux ou vitrier feront montre de leur compétence et affirmeront leur rôle indispensable à la sauvegarde du patrimoine.

Protéger et valoriser
La transmission d’un patrimoine culturel ou familial passe aussi par notre capacité à le faire connaître, le partager, le mettre en valeur grâce aux conférenciers, mais aussi grâce aux nouvelles technologies. Divers dispositifs numériques prometteurs seront ainsi présentés sur le salon pour répondre à des problématiques de médiation, de billetterie ou de financement. En effet, depuis plusieurs années, de nouvelles façons de transmettre le patrimoine ont émergé comme le crowdfunding ou le crowdequity (achat groupé de monuments en vue de leur sauvetage). Du haut de son quart de siècle, le Salon du Patrimoine se veut être une vitrine pour ces pratiques contemporaines en phase avec les évolutions de la société.

Les sujets d’avenir
Au coeur des enjeux économiques, touristiques et politiques, le patrimoine est devenu en quelques années l’objet d’un débat national. Comment attirer un nouveau public ? Qui doit financer sa restauration ? Quelle formation doit-on proposer aux futurs artisans ? Comment mieux équilibrer les flux touristiques entre monuments stars et itinéraires méconnus ? Comment revitaliser les quartiers anciens ? Quelles politiques en matière de patrimoines et territoires d'exception, Villes et Pays d'art et d'histoire, patrimoine et coopération internationale ? Autant de questions d’actualité que les exposants du Salon International du Patrimoine Culturel et son riche programme de conférences permettront de soulever, afin d’appréhender ces sujets sereinement et aborder celui – essentiel – de la transmission.

TEMPLE DE LOURMARIN © DR

TEMPLE DE LOURMARIN © DR

Salon International du Patrimoine Culturel du 24 au 27 octobre au Carrousel du Louvres
LES TEMPS FORTS DE CETTE 25E ÉDITION

Unique plateforme d’échanges sur le patrimoine, ses métiers et son devenir, le Salon International du Patrimoine Culturel organise comme chaque année un riche cycle de conférences, remises de prix et tables-rondes. Débats entre professionnels ou sensibilisation du grand public, les évènements organisés en 2018 avaient attiré quelques 2 500 auditeurs.
Une quarantaine de conférences et tables-rondes viendront émailler les quatre journées du Salon portant tantôt sur des questions d’actualité, de politique patrimoniale, de techniques ou de présentations de certains exposants. L’incendie de Notre-Dame et tous les débats qui en découlent seront, à n’en pas douter, au centre des discussions.
Une soixantaine de démonstrations programmées au fil des stands sur le Salon pour découvrir et nouer un contact privilégié entre le public et les exposants.
Des remises de prix : engagé dans la valorisation et la transmission des savoir-faire et des métiers d’art, le Salon sera le théâtre de plusieurs cérémonies de distinction : du Geste d’or au Prix Second OEuvre porté par la SPPEF, en passant par les Rubans du Patrimoine ou la remise des diplômes du brevet professionnel Tailleur de Pierre.

ATELIER HERVE OBLIGI © ALEXGALLOSI

ATELIER HERVE OBLIGI © ALEXGALLOSI

Salon International du Patrimoine Culturel du 24 au 27 octobre au Carrousel du Louvres
PORTRAITS D'EXPOSANTS

Plus de 350 artisans d’art, professionnels des métiers du patrimoine, collectivités, institutions, associations ou organismes de formation sont présents sur le Salon international du Patrimoine Culturel pour dévoiler leurs savoir-faire. Découvrez onze d'entre-eux au travers de ces portraits.

LOGGIA DE L'HÔTEL DE LA MARINE © AMBROISE TÉZENAS - CMN

LOGGIA DE L'HÔTEL DE LA MARINE © AMBROISE TÉZENAS - CMN

1 LE CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX (CMN)
Etablissement public sous tutelle du ministère de la Culture en charge de près de 100 monuments nationaux
Paris.

Abbaye du Mont-Saint-Michel, site archéologie de Glanum ou château d’Azay-le-Rideau… Ce ne sont pas moins d’une centaine de monuments propriétés de l’État et reflet de la diversité culturelle de la France que le Centre des Monuments Nationaux restaure, ouvre à la visite et gère depuis 1914. Financé à 80% par des ressources propres issues de la billetterie ou du mécénat, le CMN fonctionne sur un système de péréquation afin de rendre le patrimoine accessible à plus de 10 millions de visiteurs annuels. Avec chaque année 400 manifestations dans ses monuments, l’accueil de 450 000 scolaires, le lancement d’une centaine de chantiers de restauration et une cinquantaine d’éditions, le CMN se présente comme un opérateur incontournable de la transmission du patrimoine en France.

FOUILLE ARCHÉOLOGIQUE PRÉVENTIVE DE L’INRAP AU PIED DE L’HÔTEL-DIEU À MARSEILLE. © DENIS GLIKSMAN, INRAP

FOUILLE ARCHÉOLOGIQUE PRÉVENTIVE DE L’INRAP AU PIED DE L’HÔTEL-DIEU À MARSEILLE. © DENIS GLIKSMAN, INRAP

2 INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHES ARCHÉOLOGIQUES PRÉVENTIVES (INRAP)
Diagnostics et fouilles d’archéologie préventive Paris
Établissement public créé en 2002, l’Inrap assure la détection, l'étude et la diffusion du patrimoine archéologique, lors de diagnostics et quelques 200 fouilles préventives annuelles programmées en amont des travaux d'aménagement du territoire. Epaulé par 2 000 collaborateurs et 40 centres de recherches sur le territoire métropolitain et ultramarin, l’établissement met tout en oeuvre pour mener à bien la mission de diffusion de ses découvertes et ses recherches au public et aux partenaires (aménageurs fonciers, élus…).
Il organise ainsi des visites de chantiers, des colloques, des expositions, des publications, et depuis 2010 coordonne les Journées Nationales de l’Archéologie. En 2017, ces actions, de transmission ont touché près de 1,2 million de personnes.

© THIERRY ARDOUIN/OPPIC

© THIERRY ARDOUIN/OPPIC

3 OPÉRATEUR DU PATRIMOINE ET DES PROJETS IMMOBILIERS DE LA CULTURE (OPPIC)
Maîtrise d’ouvrage publique Paris
Spécialiste de la maîtrise d’ouvrage publique des équipements culturels, l’Oppic se charge depuis 1998 de conseiller, assister mais aussi piloter les opérations de construction de nouveaux édifices, ou la restauration et réhabilitation du patrimoine existant. En intervenant majoritairement sur des édifices protégés au titre des monuments historiques, l’Oppic a développé un savoir-faire en matière de préservation du patrimoine en dialogue avec les Directions régionales des affaires culturelles (Drac). Au croisement des ministères de la Culture et du Budget, cet établissement public s’est lancé depuis quelques années dans une démarche de développement durable en matière de performance énergétique, de durabilité des ouvrages, de consommation de matériaux ou de recyclage des déchets pendant les chantiers, afin de construire une approche de long terme de la gestion et transmission patrimoniale.

© GMH

© GMH

4 GROUPEMENT FRANÇAIS DES ENTREPRISES DE RESTAURATION DE MONUMENTS HISTORIQUES (GMH)
Syndicat professionnel lié à la Fédération Française du Bâtiment Paris
Instance nationale représentative des professionnels de la restauration des monuments historiques et du patrimoine ancien, le GMH rassemble depuis 1959 plus de 180 entreprises et 9 000 compagnons. L’éventail des techniques et savoir-faire spécialisés représentés est large : de la maçonnerie taille de pierre au travail de la charpente, des menuisiers aux maîtres-verriers. L’incendie de Notre-Dame a mis en lumière le besoin de ces professions d’attirer davantage de jeunes. C’est pourquoi le GMH est un membre de la première heure de « Chantiers de France », opération de mobilisation nationale lancée en avril 2019 par les ministères du Travail, de la Culture et de l’Education Nationale, afin de promouvoir les formations en matière de métiers d’art et de restauration du patrimoine.

© JULIEN VALLÉ

© JULIEN VALLÉ

5 ATELIER CAMUSET
Atelier de peintures décoratives Paris
Entreprise parisienne familiale labellisée « Patrimoine Vivant de France » en 2015, l’Atelier Camuset oeuvre de père en fille dans la peinture décorative. De la restauration du patrimoine comme le Casino de Monaco à la rénovation d’appartement de particuliers, sans oublier l’aménagement de résidences présidentielles et de certains musées comme les salles égyptiennes du Louvre ou le musée de la Chasse et de la Nature à Paris, l’atelier travaille en partenariat avec des décorateurs. Son activité comporte une large part de recherche afin d’innover en matière d’imitation pierre et marbre, d’effets métalliques, de trompe-l’oeil, d’imitation cuir ou d’effets textiles.

© DR

© DR

6 ATELIER DUCHEMIN Maître verrier (Vitrailliste)
Paris
Depuis six générations, l’Atelier Duchemin restaure, restitue et conserve les vitraux historiques ou contemporains. Issus d’une lignée de maître-verriers et peintres sur verre itinérants, l’atelier se lance dans la création de vitrail contemporain. Après-Guerre, convaincu que ce médium a un rôle à jouer dans la reconstruction. Les collaborations se succèdent à partir des années 1990 avec les artistes Jean-Michel Alberola ou Geneviève Asse. Dans cette logique, l’atelier labelisé « Entreprise du Patrimoine Vivant » s’adresse aux décorateurs et designers, et met en valeur ses savoir-faire à travers l’artisanat de luxe. Son expertise patrimoniale en dialogue avec les architectes des monuments historiques n’est pas en reste, puisque que l’Atelier Duchemin a été appelé à déposer les vitraux qui ont survécu à l’incendie de Notre-Dame de Paris.

© DART GRAPHIQUE & PATRIMOINE

© DART GRAPHIQUE & PATRIMOINE

7 ART GRAPHIQUE & PATRIMOINE
Expert des technologies 3D au service du patrimoine - La Plaine St Denis
Pionnière de la réalité augmentée, de la VR, du BIM et plus généralement de l’utilisation de technologies 3D, la société Art Graphique & Patrimoine accompagne la valorisation et la restauration des monuments historiques à l’aide des nouvelles technologies. Grâce aux relevés architecturaux et archéologiques en 3D haute définition, à la numérisation 3D de plus de 2 000 monuments et oeuvres d’art en France et à l’étranger et à la reconstitution 3D historique, l’agence réalise des outils d’analyse technique et des applications VR et augmentées pour la médiation culturelle. Forte de ses interventions récurrentes de numérisation sur la Cathédrale Notre-Dame de Paris, l’agence a été sollicitée par la Drac Île-de-France pour établir un relevé 3D précis de l’édifice après l’incendie, afin de pouvoir dresser un diagnostic des dégâts. Fondée la même année que le Salon International du Patrimoine Culturel, AGP fête en 2019 ses 25 ans.

© DR

© DR

8 ATELIER TANNERIE DUMAS
Tannerie parcheminerie - Annonay
Créateur de parchemins, l’Atelier du tanneur parcheminier de Frédéric Dumas à Annonay en Ardèche est spécialiste des produits de la peau de décoration pour les professionnels et les particuliers. Attaché depuis trois générations à sauvegarder et transmettre ses savoir-faire rares et ancestraux, il crée un espace muséal sur le parchemin en 2010. Dans le cadre de la Convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, l’atelier a été inscrit sur la liste des métiers d’art rare en 2011, avant de recevoir deux ans plus tard le label « Entreprise du Patrimoine Vivant » (EPV), décerné par l’Etat aux artisans d’excellence. Dans cette dynamique, la tannerie a ouvert en 2018 un espace « Recherche et Développement » dédié à l’innovation.

RESTAURATION DES QUADRIGES DU GRAND PALAIS © DR

RESTAURATION DES QUADRIGES DU GRAND PALAIS © DR

9 SOCRA
Restauration/conservation d’oeuvres d’arts et monuments anciens - Périgueux
À l’oeuvre pour la repose de l’Archange du Mont-Saint-Michel ou la dépose des évangélistes de la flèche de Notre-Dame de Paris quelques jours avant son embrasement, la SOCRA participe activement à la restauration des monuments historiques, des oeuvres d’art mais aussi des vestiges archéologiques depuis plus d’un demi-siècle. Avec sa quarantaine de salariés, la société périgourdine se caractérise par la diversité de ses domaines de compétences qui touchent la restauration des décors en pierre ou stuc, de la statuaire métal, du vitrail ou de la céramique, des décors mosaïques, ou les études techniques. Son expertise des matériaux l’amène depuis quelques années à oeuvrer sur le terrain de la création contemporaine.

10 SOCIÉTÉ NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE (MOF)
Valorisations des métiers manuels et transmission du savoir-faire aux plus jeunes - Paris
Créée en 1929 par le menuisier René Petit, la Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France rassemble les titulaires du prestigieux concours afin de promouvoir le savoir-faire en matière d’artisanat, d'industrie ou des métiers du luxe. Vitrine de l’excellence française auprès du grand public, cette association reconnue d’utilité publique Après-Guerre reflète à travers ses 1 500 membres la diversité des métiers d’art représentés par plus de 200 classes de métiers : les professions du patrimoine et du bâtiment (un quart de ses adhérents), de la mode, du bois, de l’hôtellerie et l’alimentation, de l’industrie, mais aussi du verre ou des paysages. La valorisation de ces métiers va de pair avec la transmission de leur expertise que l’association engage chaque année par le truchement du concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » auquel participent quelques 5 000 jeunes issus d’une centaine de spécialités.

LES MAINS AU TRAVAIL © AUGUSTIN DETIENNE

LES MAINS AU TRAVAIL © AUGUSTIN DETIENNE

11 L'ASSOCIATION DES ATELIERS DES MAÎTRES D’ART ET DE LEURS ELÈVES
Professionnels aux savoir-faire d'exception et métiers rares nommés par le Ministère de la culture - Paris
Riche de 130 adhérents, l’Association des Ateliers des Maîtres d’Art et de leurs Elèves rassemble, promeut et encourage les professionnels dont le savoir-faire remarquable et rare a été distingué par le Ministère de la Culture au titre du label « Maître d’art » et qui s'engagent pendant trois ans à former un élève. Depuis la création de ce label il y a 25 ans, au même titre que le SIPC, la moitié des élèves a ouvert son propre atelier,
quand l’autre moitié a pris la succession de leur mentor. Véritables laboratoires du futur, ces ateliers d’exception oeuvrent souvent dans l’ombre pour restaurer, reproduire ou créer des objets d’art. L’association se veut être également une interface d’échange entre professionnels, un outil de soutien financier pour les ateliers grâce à la création en 2009 d'un fond de solidarité, mais aussi un organe de représentation face aux pouvoirs publics afin de défendre le statut des métiers d’art.

© PHOTOPROEVENT

© PHOTOPROEVENT

À PROPOS DES ATELIERS D’ART DE FRANCE

La mission d’Ateliers d’Art de France est de faire connaître le rôle et la place des métiers d’art dans notre société. Syndicat professionnel des métiers d’art, il fédère plus de 6 000 professionnels sur le territoire national. Il représente et défend les professionnels des métiers d’art, et contribue au développement économique du secteur, en France et à l’international. Pour cela, Ateliers d’art de France :
• S’engage pour la structuration professionnelle des métiers d’art.
En 2014, la reconnaissance officielle des métiers d’art dans la loi Artisanat, Commerce et TPE en tant que secteur économique à part entière a posé un premier jalon. Depuis, Ateliers d’Art de France continue son combat et se fait aujourd’hui l’ambassadeur de la création d’une branche professionnelle métiers d’art.
• Promeut les métiers d’art et leurs créations, à travers l’organisation de salons et d’événements nationaux et internationaux (comme le salon MAISON&OBJET *, Révélations – biennale des métiers d’art et de la création au Grand Palais, le Salon International du Patrimoine Culturel, ou les salons régionaux Ob’Art – Montpellier, Paris, Bordeaux), et l’animation d’un réseau de 6 lieux de vente à Paris et en région, dont EMPREINTES, plus grand concept store des métiers d’art d’Europe et 1ère plate-forme de vente en ligne.
• Récompense les savoir-faire et la créativité des professionnels de métiers d’art en orchestrant différents prix et concours (comme le Prix de la Jeune Création Métiers d’Art, le Concours Ateliers d’Art de France ou le Prix de la Fondation).
• S’investit dans le rayonnement culturel des métiers d’art, notamment via la création des Editions Ateliers d’Art de France et l’organisation du Festival International du Film sur les Métiers d’Art. Fédérateur, lanceur de débats et ferme défenseur des ateliers, au service du patrimoine et de la création, Ateliers d’Art de France est un lieu d’échange des professionnels des métiers d’art avec les institutionnels, les pouvoirs publics et la société.
* MAISON&OBJET, organisateur SAFI, filiale d’Ateliers d’Art de France et de Reed Expositions France

Sculpture-bois-thierry-martenon-Reportage-Salon-Revelations-2015-blog-espritdesign-2

Sculpture-bois-thierry-martenon-Reportage-Salon-Revelations-2015-blog-espritdesign-2

QU’EST-CE QUE LES MÉTIERS D’ART ?
Part essentielle de l’économie de la création, les métiers d’art rassemblent en France 38 000 ateliers, soit près de 60 000 emplois et génèrent un chiffre d’affaires de 8 milliards €. Ils ont obtenu ces dernières années des avancées légales majeures, avec notamment leur reconnaissance comme secteur économique global et cohérent, composé de 281 métiers.
Mais l’aspiration des professionnels des métiers d’art de se voir réunis dans une seule et même branche professionnelle est aujourd’hui menacée, alors qu’une branche professionnelle commune permettrait le développement des ateliers qui partagent de mêmes enjeux de marché, d’image et de formation. Ateliers d’art de France se mobilise, avec l’ensemble des professionnels, pour faire entendre la voix d’un secteur à l’impact économique, culturel et touristique majeur pour les territoires.
L’exercice des activités de métiers d’art se caractérise par quatre critères cumulatifs :
> La maîtrise de gestes, de techniques et de savoir-faire complexes en vue de la transformation de la matière ;
> Les oeuvres réalisées nécessitent un apport artistique et portent l’empreinte de leur créateur et de l’atelier dont elles sont issues ;
> Les oeuvres sont réalisées dans leur intégralité à l’unité, en pièces uniques ou en petites séries ;
> Les oeuvres sont par nature durables.

DATES ET HORAIRES
Jeudi 24 octobre : 10h -18h.
Vendredi 25 : 10h -19h.
Samedi 26 octobre : 10h -19h.
Dimanche 27 octobre : 10h -18h.
ACCÈS
Carrousel du Louvre
99, rue de Rivoli, 75001 Paris
Métro : lignes 1 et 7, station
Palais Royal - Musée du Louvre
Bus : lignes 21, 27, 39, 48, 67, 68, 69, 72, 81, 95.
Arrêts : Palais Royal – Musée du Louvre, Palais Royal – Comédie Française ou Musée du Louvre.
Voiture : Parking du Carrousel : avenue du Général Lemonnier
Parking Saint-Germain l’Auxerrois : place du Louvre
Parking Vendôme : place Vendôme
Parking Pyramides : 15, rue des Pyramides
Piétons : Accès direct par le n° 99 de la rue de Rivoli, par le Musée du Louvre et par
le Jardin des Tuileries
TARIFS
1 jour :
Tarif normal : 11 €
Tarif réduit : 5 €
(étudiant, chômeurs, groupe de 10 personnes et plus, personnes à mobilité réduite, cartes partenaires)
4 jours :
Tarif normal : 14 €
Tarif réduit : 8 €
(étudiant, chômeurs, groupe de 10 personnes et plus, personnes à mobilité réduite, cartes partenaires)
Gratuit pour les moins de 12 ans

© PHOTOPROEVENT

© PHOTOPROEVENT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
que de talents, bravo à tous ces gens qui savent donner de leur temps pour apprendre à notre jeunesse.....passe une bien douce journée
Répondre
L
C'est l'élite ici
P
Bonsoir.
Question restauration de monument, tu connais bien le sujet !
J'avais trouvé que le bateau était joli et j'ai appris, aujourd'hui, qu'il s'agissait de l'Hermione, par un commentaire !
Répondre
L
Je suis dedans, mais pas l'argent pour être ici
F
oui, je sais bien que les prix sont prohibitifs, que veux-tu c'est le Louvre ! c'est dommage car au final ce n'est pas accessible à tout le monde; encore faut-il que ce soit rentable pour l'artisan qui expose; si ça ne lui rapporte rien, ce n'est pas la peine
Répondre
L
Rentable je le pense ici, mais sans argent par de rêve fou.
C
Un dsalon qui met en valeur et à l'honneur ces métiers d'art si indispensable au maintien du patrimoine.Il y a un gros programme de restauration sur lyon, comme la statue de Louis XIV qui sera déposée et remise en état, les représentations du Rhône et de la Saône seront elles aussi décrochées et restaurées puis installées au Musée des Beaux Arts à Lyon. Il y en a d'autres encore.
Un jour, Christian sera dans les exposants.
Bonne fin de semaine
@mitiés
Répondre
L
Si je gagne au loto oui , mais je ne joue pas !
P
Bonsoir Christian
C'est quand même une très bonne chose de s'occuper de son patrimoine, c'est ce qui fait notre richesse.
Ca n'a pas été le cas dans le courant du siècle dernier et maintenant c'est l’engouement ! Mais c'est super, j'adore !
Je te souhaite une bonne soirée
Bien amicalement
@lain
Répondre
L
Je le pense bien
F
Bonjour, j'irai quand tu y viendras ! il y a un monde fou à cette occasion, je te souhaite une bonne journée, bisous
Répondre
L
Si je gagne au loto et que j'ai une voiture neuve, cela ira
M
Vive les métiers d'art, souhaitons leur beaucoup de succès
Répondre
L
Surtout que j'y suis dedans
T
Salut
Ils sont du boulot pour plusieurs années les tailleurs de pierre entre Notre Dame de Paris et les autres cathédrales.
J'aime bien ce genre de travail où l'on fabrique des sculptures .
Bonne journée
Répondre
L
Je le pense bien
O
Bonjour d’Angers …
Ça donne envie d’y passer ...
Bonne journée ... Amicalement ... ¢ℓαυ∂є …
Répondre
L
Je le pense aussi, c'est l'élite
L
Que de beautés, que malheureusement nous oublions souvent de regarder! Merci Christian, pour cette expo. Belle journée
Répondre
L
Je le sais que trop bien
G
Un programme sûrement très intéressant
J'ai vu passer de belles choses
Bonne journée
Répondre
L
Ici pas de doute possible
S
Le programme a l'air intéressant! De quoi contenter ceux qui avaient prévu la visite de Noter Dame...
Répondre
L
Et le reste aussi

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents