Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


L'histoire des loups de Cases de Pène

Publié par Lemenuisiart sur 1 Mars 2021, 07:39am

Catégories : #Les news

Mise à jour le 2 mars 2021 à lire en fin de page. Ici tous les articles sont à suivre en partant du début pour terminer par la fin. Dans la presse et les directs c'est souvent l'inverse.

Dans mon secteur, une actualité a fait du bruit, le parc animalier a perdu des loups, peur sur la ville donc.

Puis, vient la recherche des deux loups échappés, le parc pas ouvert à cause du Covid, beaucoup de question sur cette histoire de loups.

Et enfin, le 5ème (loup) a été retrouvé et abattu par OFB, Une office qui sera présentée car je le pense bien inconnue de beaucoup.

La Préfecture des PO a demandé un audit sur la sécurité, indispensable pour la suite du parc. Si l'audit n'est pas disponible, une bonne partie est sortie par la voix d'un communiqué de presse. Un résumé est fait et je vous laisse entièrement libre de penser comme vous voulez.

En tant que correspondant de presse, dans un hebdomadaire le Petit Journal Catalan qui sort le jeudi. Place à la grande évasion ... ou pas ... enfin son histoire tout simplement.

Photo de 2014 avec l'ermitage au premier plan, le parc sur la colline verte entre l'ermitage et la croix, et sous la tour de Tautavel. Pour bien situer.

Photo de 2014 avec l'ermitage au premier plan, le parc sur la colline verte entre l'ermitage et la croix, et sous la tour de Tautavel. Pour bien situer.

Les loups s’échappent du Parc Ecozonia de Cases de Pène (Article du 31 janvier 2021)

Les loups s'évadent et tout le monde suit les aventures du parc EcoZonia qui n'est toujours pas ouvert. Retour en arrière car il faut revenir à la pose de la première pierre par Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Général, sous les applaudissements de nombreux élus, le 21 février 2020.

Un parc qui est financé  par l'Etat, la Région, le Département, ... et une société d'investissement privée. Dans ce parc, il sera dédié aux espèces de prédateurs (tigres, loups, ours, ...)  et des grands rapaces (chouette, hibou grand duc, faucons ...) qui viendront d'autres zoos et parcs animaliers d'Europe. Un projet tenu par Cyril Vaccaro qui a choisi ce lieu sauvage et boisée de 26 hectares et proche des grandes routes.

Tout va bien, les animaux arrivent au fur et à mesure encore plus que la crise sanitaire rallonge la possibilité d'ouverture.

Le 24 janvier, une meute de 6 loups gris en provenance du parc Zoologique de Riga arrive.
Le 25 au matin, lors du premier contrôle, tous les loups étaient présents dans l'enclos. La clôture grillagée a été contrôlée et la clôture électrique complémentaire a été testée. Peu de temps après, des comportements excessifs ont été constatés, aboutissant à une dégradation de l’enclos grillagé permettant la fuite des 6 individus malgré l’intervention du soigneur qui a été mordu à l’avant bras et évacué.
Selon le protocole de sécurité du parc, l’alerte a été donnée immédiatement aux différents intervenants. Tout a été mis en œuvre pour que les animaux évadés soient récupérés par anesthésie, l’usage de tirs létaux ne devant être mis en œuvre qu’en cas de danger grave et imminent.
Au soir du 28 janvier, 2 loups ne sont toujours pas localisés, deux ont été abattus car ils présentaient un danger grave et 2 loups ont été anesthésiés et placés dans des box sécurisés.

Les responsables du parc déplorent et regrettent, malgré leurs efforts, le décès de 2 loups. Une perte qui attriste profondément toute l'équipe d'EcoZonia qui envisageait un tout autre avenir pour eux.

Pendant ce temps, les autorités demandent à l'exploitant un rapport circonstancié, sur la sécurité et interdisent toute réintroduction. Toujours actuellement d'importants moyens ont été mis en place autour du site par les agents de l'office français de la biodiversité (OFB) avec l'appui de la gendarmerie.

Information sur les loups : Il s'agit de loups d'Europe de l'Est, ils sont protégés. Distincts de la sous-espèce italienne/espagnole présente en France. Compte-tenu du risque génétique d'hybridation et pour éviter des dégâts à la faune sauvage et aux troupeaux, l'OFB prévoit leur neutralisation s'il n'est pas possible de les capturer vivants, l'anesthésie étant privilégiée. La préfecture des PO et de l'Aude lance un appel, si vous voyez les loups il faut prévenir la gendarmerie. Espérons vite une fin heureuse pour les loups et le futur parc qui ouvrira bientôt entre les problèmes sanitaires et les animaux du parc.

Le parc sur la colline.

Le parc sur la colline.

C'est l'entrée et devant les agents de l'office français de la biodiversité (OFB)

C'est l'entrée et devant les agents de l'office français de la biodiversité (OFB)

Comme une actualité peut en cacher une autre, j'ai aussi eu l'idée de faire le passage à gué. De gros travaux sont fait pour l'accès au parc animalier.

L'accès principal est en travaux.
L'accès principal est en travaux.
L'accès principal est en travaux.
L'accès principal est en travaux.

L'accès principal est en travaux.

Pendant que l’actualité parle du loup, l’autre actualité c’est le nouveau passage à gué en construction, pour aller au futur parc animalier « EcoZonia ».

L’ancien passage à gué trop étroit n’étant pas un lieu idéal pour une forte fréquentation, le nouveau sera un mètre plus haut et sera plus large et sécurisé.

Si le passage principal sera prochainement ouvert après la traversée de Cases de Pène, l’ermitage puis en direction de la tour de Tautavel.

Vous pourrez également y aller en passant dans le centre-ville de Cases de Pène ou par Tautavel.

En attendant l’ouverture du parc, vous pouvez toujours profiter de ces paysages d’exceptions, de l’Agly qui coule ou des vignes.

Du nouveau sur les loups en fuite (article du 9 février 2021)

Les autorités cherchent les deux loups en fuite, l’OFB (office français de la biodiversité) les recherche activement.

Selon des témoignages visuels ou photo, l’un ou les deux (ensemble ou pas, on ne sait pas) seraient dans le secteur de : Vingrau, Opoul, Salses soit à une quinzaine de kilomètres du parc.

Selon des informations venant de la préfecture, un agent de l’Office français de la biodiversité (OFB) a tiré et a peut-être blessé l’un d’eux (mercredi 3 février). La recherche continue, les loups sont toujours en liberté avec la peur pour les bergers des environs.

Pour information, les deux loups sont des mâles et comme il n’y a pas été observé de femelles dans le secteur depuis longtemps, le risque de se reproduire est faible.

Pour l’instant le préfet demande des comptes au parc animalier, qui a annoncé qu’un vaste audit de sécurité devait être lancé cette semaine. L’ouverture du parc est repoussée quoi qu’il arrive et en premier lieu par la crise sanitaire. L’ouverture du parc serait plutôt en avril si tout va bien.

Espérons, une fin rapide de ce feuilleton pour le bien de tout le monde.

Il n'en reste plus qu'un (article du 10 février 2021)

La traque et le tir annoncé par un agent de l'OFB (office français de la biodiversité) ont fait mouche. L'un d'eux a été retrouvé (mardi 9 février) mort entre Salses et Espira de l'Agly. Il s'agit bien d'un des six loups du parc Ecozonia de Cases de Pène.

Le loup de 60 kilos, blessé au cou par l'agent de l'office français de la biodiversité, qui était aussi équipé d'un fusil à seringue hypodermique, a dû souffrir.

Qui sont les agents de l'OFB ?

L'Office français de la biodiversité (OFB) est un établissement public dédié à la protection et la restauration de la biodiversité en métropole et dans les Outre-mer. Elle est sous la tutelle des ministères de la Transition écologique, de l'Agriculture et de l'alimentation. C'est un établissement public consacré à la sauvegarde de la biodiversité. L'u;ne de ses priorités est de répondre de manière urgente aux enjeux de préservation du vivant.

L’OFB regroupe les agents de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) , de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Unir ces deux établissements dans la lutte pour la protection de la nature, permet de rassembler des expertises  sur les milieux aquatiques, terrestres et marins  en  faisant  front commun contre les menaces qui pèsent sur la biodiversité en France. C’est aussi un moyen d'un ancrage solide dans les territoires pour agir à l’échelle locale.

Les forces de l’OFB sont composées de 2 800 agents (dont 1 900 dans les entités territoriales en hexagone et dans les Outre-mer). Des directions nationales et régionales et leurs services territoriaux, aux actions complémentaires et fortement imbriquées sont implantées sur le territoire de 9 parcs naturels marins et le sanctuaire de mammifères marins Agoa mais également de 26 réserves naturelles.

L'OFB est responsable de 5 missions complémentaires qui sont :
- la connaissance, la recherche et l'expertise sur les espèces, les milieux et leurs usages.
- faire la police de l'environnement ainsi que la police sanitaire de la faune sauvage.
- être un appui sur la mise en œuvre de la politique publique, mais également faire la gestion des espaces naturels et être un appui aux acteurs et à la mobilisation de la société.

Il ne faut donc pas comme malheureusement beaucoup de commentaires depuis le début de l'histoire, commencée un 24 janvier, confondre les chasseurs de nos territoires qui n'y sont en rien ici et les agents de l'OFB.

Photo de loup - Photo de Francine

En attendant la suite, le blog http://www.paris-autrement.paris/ m'a donné une photo de loup pour profiter de montrer l'animal.

Communiqué de presse 1 mars du Parc (Résumé)

Nous informions que « Tous les éléments dont nous disposons seront analysés afin d’expliquer cette fuite et un audit de sécurité, réalisé par un organisme indépendant est programmé dès la semaine prochaine. »

Cet audit de sécurité a bien été réalisé le 6 et 7 février, de même qu’une enquête sur les circonstances exactes expliquant l’évasion des loups, et celle du décès du troisième loup découvert par M Vidal.

 « Cet audit fait suite à l’échappée de 4 loups (Canis lupus lupus)  le 25 janvier et à la morsure d’un soigneur qui tentait de s’y opposer. 2 loups échappés ont été abattus par les forces de l’ordre, un troisième a été retrouvé mort par balle. Le dernier n’a jamais été observé. Les craintes vis-à-vis de la rage ont été dissipées par l’autopsie des animaux morts et l’évolution pour l’instant favorable de la mise sous surveillance mordeur des 2 loups restés dans l’enclos puis placés en quarantaine. La surveillance doit se terminer le 01 mars.

Une analyse de sécurité a été demandée par les services de la Préfecture des Pyrénées-Orientales afin de déterminer la conduite à tenir pour prévenir ce type d’accident, notamment pour les autres espèces dangereuses du parc. » L’audit s’attache ensuite à étudier le déroulé de l’accident et en analyser les causes.

Il en ressort que : « L’accident est lié à la concomitance de plusieurs facteurs comportementaux, circonstanciels et techniques qui indépendamment des uns des autres n’auraient pas pu permettre l’évasion des animaux. » L’enquête a permis de révéler que l’accident est directement lié à un individu surnommé « Pyscho » et au fait qu’EcoZonia a reçu des informations inexactes ou partielles sur de nombreux points par Riga Zoo.

Il apparaît qu’un individu parmi les 6 loups arrivés était surnommé « Psycho » dans son parc d’origine, l’animal n’avait pas peur des humains et se montrait agressif. Cette information n’a pas été révélée au préalable à la direction. Le père de « Psycho » a été retrouvé louveteau, seul, dans le milieu sauvage puis confié à Riga Zoo. Il a été élevé à la main dans des habitations humaines ce qui fait de lui un animal imprégné, c’est-à-dire qui considère l’homme comme un semblable avec lequel on a le droit de rivaliser. « Tant que ces loups restent avec leurs imprégnateurs, ils se comportent paisiblement. S’ils sont placés dans un autre parc animalier ou autres, ces animaux sont susceptibles de manifester des troubles comportementaux ». Il est probable que le père de « Psycho » ait transmis ces traits de caractère liés à son imprégnation à son fils.

Les techniques d’élevage à Riga zoo sont stressantes pour les loups.  Les manipulations pour les vaccins, pose de transpondeur et sexage sont assez tardives et brutales, pouvant marquer les animaux qui considèrent alors l’homme comme un élément négatif.

Les loups ne connaissaient pas la clôture électrique. Les animaux ont été transportés dans des conditions que l’on peut largement considérer comme contraires au bien-être animal. Des signes cliniques (crocs cassés, griffes arrachées) et l’état des caisses de transport (trappe lacérée et gamelle en inox éventrée) témoignent du stress important qu’ont subi les animaux. Ces conditions ne peuvent qu’exacerber un comportement déjà problématique. Les conditions de transport dans lesquelles Riga Zoo a transféré les animaux sont intolérables et feront probablement l’objet d’un dépôt de plainte en pénal auprès des instances internationales. En plus de 15 ans d’expérience, c’est la première fois que le directeur voit de telles pratiques de transport que l’on pensait d’un autre temps.

Les autorisations liées à la convention de Washington sur les espèces réglementées appellent des remarques de la part des autorités CITES françaises auprès de leur homologues lettons. De plus, la durée de transport de 31h indiquée sur le certificat intracommunautaire n’a pas été respecté et s’est avérée bien supérieure.

« Il apparaît que les dimensionnements du grillage, le diamètre de son fil et sa qualité, ne sont pas en cause dans la mesure où le fil n’a pas rompu ». L’acharnement répété et exceptionnel a permis l’ouverture de la boucle terminale du grillage créant une ouverture. « Psycho » a été le premier loup abattu après des tentatives d’anesthésie car, il présentait un danger grave et imminent.

Le transport et la technique de capture pour la mise en caisse, s’ils sont avérés, ne sont pas appropriés, ne respectent pas la réglementation sur le transport et les obligations d’épargner les animaux de la détresse, de la peur, de l’inconfort, de la douleur, de la faim, de la soif et doit laisser à l’animal la possibilité d’adopter la position debout. La maltraitance serait caractérisée et devrait faire l’objet de poursuites et signalée à l’EAZA. » Bien que l’audit ait indiqué que « Sur le parc la conception de l’enclos réalisé, les matériaux utilisés, se retrouvent régulièrement dans bien des structures zoologiques, sans jamais qu’ils n’aient posés d’insécurités. » il s’est attaché à définir les moyens pour augmenter le niveau de sécurité. Il a été décidé de renforcer l’intégralité des clôtures. Ce dispositif nous permet d’avoir un niveau de sécurité largement supérieur aux standards sollicités. Notre plan de secours, en collaboration avec les autorités, a été également réévalué. Nous espérons que cet accident lié à la concomitance de plusieurs facteurs servira d’exemple afin que nous ne revivions plus jamais une telle situation.

L’audit de sécurité élargi, au-delà de la recherche des causes de l’accident, à l’analyse de l’ensemble de notre projet a notamment émis les conclusions finales suivantes : « on note le choix de matériels de qualité et approprié pour les clôtures et structures fermées. Des enclos de taille (hauteur et surface) appropriés pour le bien-être des animaux. Des enclos présentant des caches et des moyens d’exprimer les comportements essentiels »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Je viendrai à vous dans un rêve, et je vous mangerai tous.
Répondre
C
bel article.....je connais très bien les services de l'OFB......2 de mes fils en sont des agents....un en Meuse et l'autre en Seine et Marne !! Bonne journée Christian
Répondre
L
Et moi pas du tout avant l'histoire des loups de Cases de Pène. En tout cas et à titre privé, j'aimerai bien connaitre l'avis sur le dossier vu comme moi de loin.
É
Je relis ton reportage ...mmerci pour nous tenir au courant!
Répondre
Z
Une petite mise à jour appréciée Christian.
Bises et bon mardi
Répondre
E
Oui, tu nous en avais déjà parlé. Merci de nous tenir informés
Répondre
C
Pauvre bête... Merci pour tes explications : je suppose que cet agent a fait au mieux... Bonne journée!
Répondre
Z
Merci pour ton actualisation Christian. Bises et bon mercredi
Répondre
O
Bonjour d’Angers,

Plaine, ma plaine
Plaine, ô mon immense plaine
Où traîne encore le cri des loups
Sur la grande steppe de chez nous
Plaine, ma plaine
Dans l'immensité de neige
Entends-tu le pas des chevaux
Entends-tu le bruit de ces galops … Armand Mestral

Bonne Journée ! … Amicalement … Claude …
Répondre
C
J'ai lu ce matin dans le Midi Libre qu'un des loup a été retrouvé tué par balle ... Terrible. Bises !
Répondre
M
une affaire bien déroutante, espérons que ces animaux regagnent leur affectation, et qu'ils ne fassent pas de dégâts....passe un bien doux mercredi
Répondre
M
Un superbe reportage à lire
Répondre
J
J'ai vu ça, bonne chance aux évadés
Répondre
P
Pas de loup, dans mon coin, ni de neige !
Répondre
C
Ils pourraient se contenter de les endormir et les amener dans un endroit qui leur convient... Merci à Francine pour sa belle photo du loup! Bises et belle journée.
Répondre
O
Bonjour d’Angers,
Mais ! Qui a crié “Aux loups” !
Bonne Journée ! … Amicalement … Claude …
Répondre
O
Bonjour d’Angers,
Mais ! Qui a crié “Aux loups” !
Bonne Journée ! … Amicalement … Claude …
Répondre
F
Bonjour, je me demandais si tu avais bien reçu mes photos, j'ai la réponse !! j'espère que ces deux loups en fuite ne seront pas abattus, c'est quand même une espèce protégée, je te souhaite une bonne journée, bisous
Répondre
L
J'ai lu cela sur internet et l'ai aussi entendu à la télé, les partisans du bien-être animal voudraient faire fermer tous les parcs animalier de France mais aussi du monde, ils pensent beaucoup plus au bien-être des animaux qu'au bien-être des humains. J'aime beaucoup aller dans ces parcs découvrir les animaux, ils n'ont pas l'air du tout malheureux... Bonne journée
Répondre
D
Un très bel article. Au moment de la catastrophe de la Vésubie dans les Alpes Maritimes, le parc des loups Alpha a été détruit, les loups en fuite, beaucoup ont été récupérés , 2 sont morts et un est toujours absent.
Bonne journée
Répondre
S
Fais attention à ce qu'ils ne viennent pas croquer tes chats!
Répondre
L
Ils ne sont pas dans mon secteur, pas de soucis pour eux avec le loup
M
Je relis ton article et découvre ta magnifique photo de loup emprunté à Francine :)
Répondre
Z
Un excellent reportage Christian, très instructif !
Bises et mardi
Répondre
M
toujours pas trouvés, ça devient grave, pourvu qu'ils ne s'attaquent pas aux habitants.....passe un bien doux mercredi
Répondre
T
C'est bien triste de les tuer, ce sont des animaux qui sont censés être protégés et vivent dans leur habitat naturel... Après je comprends la dangerosité aussi, mais d'autres moyens devraient être mis en place pour éviter un tel acte. Bonne soirée à vous et merci pour cet article bien rédigé.
Répondre
P
Bonsoir l'Artiste.
Journée bien grise et sans loup, dans mon coin ... pour le moment !
Répondre
F
Bonjour, pourquoi les avoir tués? il suffisait de les endormir pour les capturer, ça me met en rogne qu'on préfère les tuer, de plus les loups sont une espèce protégée; je te souhaite une bonne journée, bisous
Répondre
E
Je n'avais pas suivi cette histoire de loups échappés. Ce parc devrait être intéressant à visiter lorsqu'il sera ouvert
Répondre
T
Salut, Il est évident que le loup fait peur mais dans certains pays il n'y aucun problème.
Le temps est clair mais il fait frisquet alors je reste au chaud
Bonne journée
Répondre
E
Je me mets à la place des loups qui n'ont rien demandé à personne !
Répondre
D
Nous avons vu des loups à St Martin La Plaine, où il y a aussi les gorilles, et ils sont bien gardés et soignés. Le parc de St Martin est top.
Répondre
D
J'ai tout de suite pensé à toi Christian, car tu nous en as parlé de ce parc quand on s'est vu à Tautavel. Tristesse pour les 2 loups euthanasiés :-( et les 2 en cavale, j'espère qu'ils seront pris très prochainement, avant qu'il y ait problème.... Ça craint tout de même. Quant à l'enclos, bizarre, car même si les loups se battent etc. logiquement ça devrait être suffisamment costaud !!! Ça commence mal pour ce parc. Biz
Répondre
M
Cela me révolte qu'on envisage de les tuer...
Répondre
M
une bien drôle aventure pour ces loups mais aussi pour les personnes aux alentours, espérons qu'ils retrouvent vite le parc et qu'il n'y aura aucun dégât....passe une bien douce journée
Répondre
M
Je déteste qu'on tue des loups quelque en soit la raison
Répondre
M
Franchement, je ne trouve pas cela bien sérieux. Pour moi, cette société d'investissement privée est avant tout là pour faire de l'argent, sur le dos d'espèces animales protégées. Ils auraient mieux fait de laisser ces loups là où ils étaient. Au moins, ils seraient encore en vie. Cela me fait penser au projet de D-Day land lancé en Normandie (pas très loin de chez moi) par des investisseurs privés, avec le soutien de la région et du département, qui veulent faire du Débarquement un grand spectacle. Inutile de dire que les associations de vétérans américains s'y opposent totalement...
Répondre
L
Quand les travaux seront terminés ce parc sera sans doute très beaux, pour l'instant d'après tes photos, on ne se rend pas très bien compte où il est réellement.J'aime beaucoup les deux premières. Bonne soirée
Répondre
J
J'ai vu ça, étrange histoire
Répondre
C
Ouf! C'est toute une histoire ces loups et j'espère qu'ils ne tueront pas les deux autres... Je suis en accord avec un zoo quand c'est pour aider une espèce et la remettre dans son milieu naturel dès que possible (et si c'est possible). Beau billet Christian! Bises et belle journée.
Répondre
S
Y a-t-il vraiment besoin d'un parc animalier dans cette région qui regorge d'attraits: paysages, châteaux, villages anciens, (Eus, Castelnou...), d'abbayes (Lagrasse, St-Michel de Cuxa, Serrabonne...)? De plus, vous avez le soleil, la mer et la montagne. Déjà bénis par les dieux!
Répondre
V
j'ai vu ça... mais qui a dégradé ces clotures??? c'est triste d'en être arrivé a tuer ces pauvres loups
Répondre
Z
Dommage pour ces deux loups. Bises.
Répondre
M
deux loups abattus !! n'est ce pas mieux pour eux que de vivre en semi liberté. j'adore les loups.... ce sont des bêtes magnifiques, on devrait censurer les histoires comme le petit chaperon rouge ( je rigole bien entendu) Laissons les animaux vivre en paix dans leur habitat naturel. je me souviens avoir vu les loups a Peaugres ils étaient maigre et efflanqués..... il y a 15 ans... bonne soirée bises
Répondre
P
HelloC'est sûr que ce n'est pas tellement rassurant de loups en liberté près de chez soi !Bon dimanche@lain
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents