Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


Feu sur le territoire de Tautavel

Publié par Lemenuisiart sur 28 Août 2021, 11:55am

Catégories : #Les news, #tautavel, #incendie

Intervention sur la commune de Tautavel
 

Un feu de végétation a commencé vers 13h30 le 26 août, aussitôt les pompiers sont dépêchés sur les lieux avec l'aide d'un hélicoptère.

Ensuite, les renforts sont venus de la région mais aussi de l'Aude et de l'Hérault , en tout 300 pompiers sont venus combattre le feu et de gros moyens aériens avec six Canadair, deux DASH qui n'ont pas arrêté leur rotation pour arrêter les flammes. C'est dans la nuit que les pompiers ont stoppé le feu.

Environ 80 hectares ont été brûlés et un sapeur pompier a été blessé.

Tranche de vie
En tant que correspondant, je ne vais jamais vers le feu, car ce n'est pas un spectacle ni un plaisir de prendre des risques et d'être touché par le feu en question. Mais ici, je n'étais pas loin car j'allais d'Estagel à Paziols dans l'Aude.

Ainsi, j'ai vu une colonne d'Estagel venir, puis celle de Paziols allant au feu. Il est 13h45. Dans ce premier tant, un feu, un vent faible autour des 50 kilomètres heures souffle, la fumée noire cache déjà le Canigou, moi comme un agriculteur on va suivre les prochaines minutes. En tant que non habitué, j'ai été surpris par l'avancée du feu et par deux sauts, quelques minutes après, il n'y avait pas un feu mais trois. Les pompiers se replacent, l'avion qui surveille tourne autour et un hélicoptère lâche de l'eau. Petit vent mais feu qui avance si vite. L'agriculteur commente le lieu qu'il connaît bien, et on se dit que la vigne fera un coupe-feu, mais l'avenir dira que non.
Sur la route on s'arrête, on regarde, on se pose, mais on passe rapidement ou classiquement, ce qui reste dangereux.
En petit histoire, une habitante de Padern, s'arrête et nous demande si elle va au travail de peur de ne pas pouvoir rentrer. C'est la vie sur un bord de route.
Quinze minutes plus tard, je suis parti, le feu n'étant pas un spectacle autre que celui de la désolation, alors ne comptez pas sur moi pour vous offrir de belles photos de flammes. N'oublions pas, qu'il faut laisser les pompiers faire, d'ailleurs quand je suis parti les patrouilleurs étaient déjà en place pour couper la circulation. De retour le soir, le feu n'était pas éteint. Les avions passaient et pourtant, le feu était encore visible la nuit, Mais la question qui ne se pose pas : on a de formidables pompiers !

Pour les photos, première série, c'est 13h45.

Les pompiers de l'Aude arrivent.
Les pompiers de l'Aude arrivent.

Les pompiers de l'Aude arrivent.

Encore qu'un feu.
Encore qu'un feu.

Encore qu'un feu.

Quelques minutes après, deux feux de plus, le feu n'arrêtera jamais de sauter.
Quelques minutes après, deux feux de plus, le feu n'arrêtera jamais de sauter.
Quelques minutes après, deux feux de plus, le feu n'arrêtera jamais de sauter.

Quelques minutes après, deux feux de plus, le feu n'arrêtera jamais de sauter.

L'hélicoptère arrive.

L'hélicoptère arrive.

Les pompiers se replace, le feu avance vite, très vite.
Les pompiers se replace, le feu avance vite, très vite.

Les pompiers se replace, le feu avance vite, très vite.

Vues du col de la bataille, il est 18h. Pas visible sur les photos, mais l'aviation est là.
Vues du col de la bataille, il est 18h. Pas visible sur les photos, mais l'aviation est là.

Vues du col de la bataille, il est 18h. Pas visible sur les photos, mais l'aviation est là.

Le soleil va bientôt se coucher.

Le soleil va bientôt se coucher.

Dernière larguages.
Dernière larguages.
Dernière larguages.

Dernière larguages.

Samedi 28 pour voir les dégâts.

Même la vigne à souffert.
Même la vigne à souffert.

Même la vigne à souffert.

Sur le sentier du Mont d'Estagel.

Sur le sentier du Mont d'Estagel.

C'est bien noir.

C'est bien noir.

Même un saut de feu au milieu d'une vigne.

Même un saut de feu au milieu d'une vigne.

Presque au sommet du Mont d'Estagel

Presque au sommet du Mont d'Estagel

En grand sur la plaine, Le territoire de Tautavel avec en face Maury (pas visible) et Quéribus.
En grand sur la plaine, Le territoire de Tautavel avec en face Maury (pas visible) et Quéribus.

En grand sur la plaine, Le territoire de Tautavel avec en face Maury (pas visible) et Quéribus.

Les cendres sur les pierres.

Les cendres sur les pierres.

Le produit retardant (je pense) sur la végétation, c'est blanc.
Le produit retardant (je pense) sur la végétation, c'est blanc.
Le produit retardant (je pense) sur la végétation, c'est blanc.

Le produit retardant (je pense) sur la végétation, c'est blanc.

Ce romarin est bien blanc.
Ce romarin est bien blanc.

Ce romarin est bien blanc.

En face Quéribus. Le feu aurait démaré au milieu dirons-nous.

En face Quéribus. Le feu aurait démaré au milieu dirons-nous.

Une ronde d'un pompier.

Une ronde d'un pompier.

La vigne aussi à souffert.

La vigne aussi à souffert.

Deux lignes de feu, même si ce n'est pas facile à voir.

Deux lignes de feu, même si ce n'est pas facile à voir.

Sans les traces du feu, la vue sur le Canigou était parfaite.

Sans les traces du feu, la vue sur le Canigou était parfaite.

Cette plante n'a pas brûlée.

Cette plante n'a pas brûlée.

Les cactus, toujours vert pour quelques'uns

Les cactus, toujours vert pour quelques'uns

Toujours de la fumée, j'en ai vue trois.

Toujours de la fumée, j'en ai vue trois.

Entre deux rangées de vigne, au loin les traces du feu. (logiquement le départ)

Entre deux rangées de vigne, au loin les traces du feu. (logiquement le départ)

D'un saut à l'autre, couloir de vent, un pompier m'a dit, on pensait l'arrêté !
D'un saut à l'autre, couloir de vent, un pompier m'a dit, on pensait l'arrêté !
D'un saut à l'autre, couloir de vent, un pompier m'a dit, on pensait l'arrêté !

D'un saut à l'autre, couloir de vent, un pompier m'a dit, on pensait l'arrêté !

On voit la bergerie derrière.

On voit la bergerie derrière.

Derrière la bergerie, j'avais fait un beau reportage pour lui en 2016, le feu a été stoppé à la clôture.

Par contre le pompier m'a dit qu'une bergerie avait brûlé pas loin d'ici.

Et heureusement que les chèvres ont nettoyé sous les arbres, je pense que sans cela aurait-été pire.

Un tourbillon de cendre, c'est que le vent souffle en ce 28 août.

Un tourbillon de cendre, c'est que le vent souffle en ce 28 août.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Bonsoir Christian. C'est la désolation après un incendie. Bonne soirée
Répondre
M
Rien de plus terrible qu'un incendie ! Chaque année un peu plus de patrimoine forestier français part en fumée
Répondre
C
Oh! C'est si dommage un tel feu! Tu as bien raison : tu devais être prudent et ne pas rester là. Tes photos en disent beaucoup...
Répondre
E
Un spectacle de désolation ! Quel dommage!
Répondre
J
Comme trop souvent l'été dans le département. Et la mode des pins plantés partout depuis des années qui sont des allumettes géantes ....
Répondre
J
Disons que ça s'étendrait moins vite sans ces arbres hautement combustibles. Après ça a toujours brulé dans le coin hélas, sécheresse et inconscience.
L
Le problème ne sont pas les pins, mais celui qui met le feu. Au printemps au jardin le feu, pas de pin, mais tout brûle et vite.
C
Et oui, j'ai des amis qui habitent justement à Tautavel, et j'ai été immédiatement au courant du désastre. Quelle horreur cette année les incendies. Nous à Générac, où j'habite, il y a pile deux ans nous avons eu nous aussi un gigantesque incendie qui a détruit je ne sais plus combien d'hectares, et un pilote de canadair y a perdu la vie, je l'ai vu tomber depuis ma maison. Affreux.
Répondre
O
Bonjour d’Angers,
Waouh ! … Désolation ! ...Et, à chaque fois, c’est un cul de bouteille qui fait loupe ????
Bonne journée … Amicalement … Claude …
Répondre
E
Un beau reportage désolant , inquiétant et révoltant ! Que de dégâts , la nature va mettre du temps pour repartir. Le vent , violent est un activateur des flammes !
Belle soirée Christian
Répondre
L
Vent violent non, mais je pense, sans être sur, que ce soit un couloir de vent pour faire que le feu saute d'un point à un autre.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents