Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


Montségur, le sacrifice cathare - médiévales Peyrepertuse 2011

Publié par Christian menuisier d'art de Montner sur 18 Novembre 2011, 17:00pm

Catégories : #la série du vendredi

Image hébergée par servimg.com

the02.JPGAprès les combats médiévaux que j'ai montré précédemment , voici maintenant une excellente pièce de théâtre parlée.

Je vais montrer 33 photos dans l'ordre.

 

La pièce que vous allez voir est celle du Théâtre EVASION du pays de la Cère (Lot - 46)

 

Montségur, le sacrifice Cathare.

 

Une pièce de Guillaume Miller

 

Le décor est celui du Château Cathare de Peyrepertuse et plus précisément la chapelle du château.

Image hébergée par servimg.comthe04.JPGRésumé de l'histoire:

L'histoire se déroule lors du siège de Montségur en 1244 qui se termine dans le drame, puisque plus de deux cent vingt cathares périrent, jetés vifs dans le bûcher pour ne pas avoir abjuré leur foi.

La pièce est un huis clos dans la salle du donjon avec quatre personnages.

 

Il s'agit d'une oeuvre qui s'étale sur les 10 derniers mois de siège et s'attache à raconter les événements de la manière la plus historique possible.

Les scènes de rituel cathare (consolament et melhorament) ainsi que les dires à consonance religieuse sont extraits de registres d'inquisition et de deux fragments connus d'écrits cathares (rituels occitans dits de Dublin et de lyon)

Image hébergée par servimg.comthe06.JPG

Les personnages :

Raimond de Péraille:

Seigneur de Montségur, il accepta que son castrum devienne le siège de l'église cathare et dont le gendre, Pierre Roger de Mirepoix, fut le commandant en chef. Il survécut au siège mais fut emprisonné à Carcassonne où fut perdue sa trace.

 

the07.JPGCorba de Péreille:

Epouse de Raimond, elle fréquenta les maisons religieuses hérétiques mais ne se convertit au catharisme que la veille du bûcher. Elle périt volontairement dans les flammes avec la plus jeune de ses filles, Esclarmonde, dont la légende en fit la Dame Blanche qui hante encore les ruines de Montségur.

 

Bertrand Marti:

Évêque cathare de l'évêché de Toulouse, il se réfugia à Montségur et y dirigea la communauté ecclésiastique avec l'évêque du Razès. Il mourut sur le bûcher de Montségur en emportant avec lui le secret du trésor des cathares.

 

the08.JPGEsclarmonde Narbona:

 

Servante de Corba, c'est le seul personnage fictif, hommage aux inconnus qui n'ont pas été répertoriés par les archives de l'inquisition. Compagne de Pons Narbonna, originaire de Carol en Cerdagne, sergent défenseur de Montségur, elle reçoit le consolament avant Corba et périt sur le bûcher. "Je lui donne volontairement le prénom de la plus jeune enfant de Corba pour qu'elle "hante" cette pièce au même titre que son lieu de martyr". (N.D.L.A)

 

Le déroulement de la pièce est rythmé par le Chevalier Bernard de Scopont, rescapé de Montségur, ordonné par la suite parfait en Italie et que l'on sait encore en vie en 1273.

 

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.comthe11.JPG


Actuellement les nouvelles ne sont soit pas très bonnes ou pleine d'espérance.

 

Mais il faut bien croire !

 

Et lire les nouvelles !Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

the15.JPG

Ici les nouvelles sont inquiétantes.


Mais à défaut de vous dire de ne pas rater ce superbe spectacle, je préfère vous faire vivre les meilleurs moments en photos que par du texte.

 

En attentant voici un peu du lexique qui fut donné à l'entrée.

 

Adoremus: Prière Cathare, "adorons le père, le fils et le Saint Esprit"

 

the16.JPGAlbigeois: Nom donné au XIIème siècle aux hérétiques de l'ensemble du midi de la France. En 1209, croisade contre les Albigeois.

 

Arnaud Amaury: Abbé de Cîteau et légat du pape Innocent III. Après avoir prêché la croisade contre les Albigeois en 1208, il en prend le commandement en 1209.

 

Avignonet: Ville du Lauragais toulousain où un commando de chevaliers faydits de Montségur a assassiné deux inquisiteurs et leur suite.Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.comthe20.JPG

 

Après le Consolament qui est le sacrement Cathare, baptême par imposition des mains. 

Dans cette religion pas de croix, pas de lieu de cultes par exemple.

 

L'épée est de sortie pour Raimond de Péreille.

 

Et après Escarmonde Narbonna la servante de Corba, C'est à elle de passer au Consolament.

Image hébergée par servimg.comthe22.JPG

Lexique suite

 

Bernard Marti: Evêque cathare du diocèse de Toulouse, résidant à Montségur, il mourut avec tous les membres de son Église sur le bûcher, le 16 mars 1244.


Bon(ne) / Chrétien(ne): terme utilisé par les croyants pour désigner les cathares.

 

Bon Homme / Bonne Femme: Autre dénomination des religieux cathares.

 

the23.JPGCathare: Appellation savante et péjorative, imaginée par Eckbert de Schönau vers 1163 pour désigner les hérétiques.

 

Chrétiens: Nom sous lequel les cathares se désignaient eux-mêmes.

 

Consolament: (actuellement en photo) Sacrement cathare, baptême par imposition des mains, marquant l'entrée dans la vie religieuse mais aussi assurant le salut de l'âme avant la mort.

 

Convenenza: Accord assurant le croyant qu'il recevait le consolament même s'il n'était pas en état de le demander.

 

the24.JPGDiacre: Ordre du clergé dans l'église cathare après l'évêque et les fils (majeur et mineur).

 

Faydit: Terme occitan désignant un chevalier ou seigneur dépossédé de ses terres et de ses droits pour avoir défendu les cathares.

 

Hérétique: Chrétien condamné par le pouvoir religieux pour ne pas avoir suivi la norme établie. Par extension, au XIIème siècle, il désignait systématiquement les cathares dans les registres d'inquisition.

 

Laïc: S'oppose à derc et désigne au sens médiéval le plus courant, le simple peuple chrétien.

the25.JPG

 

Livre (le): C'est la bible au sens médiéval du terme. C'est le livre essentiel de la liturgie cathare.

 

Paratge: Terme occitan désignant l'égalité et la noblesse de coeur.

 

Pog: Forme ariégeoise du mot occitan pech. Désigne la montagne en pain de sucre de Montségur.

 

the26.JPGthe27.JPGActuellement on entend que le feu !

Le bûcher est en train et le sacrifice commence.

 

Un commentaire personnel. L'évêque évoque dans d'autre terme un détail, la mort n'est pas une fin. Il est donc plus facile de comprendre ce suicide collectif comme on dirait aujourd'hui.

C'est juste un commentaire!

the28.JPG

Retour sur la pièce.

 

Raimond de Péreille qui n'a rien vu venir essai de retenir son épouse , il vient en même temps d'apprendre que sa fille est déjà en route.


C'est terrible !

the29.JPGthe30.JPGthe31.JPGLa fille de Corba, Esclarmonde avec la mort dans le bûcher vient de venir hanter le château de Montségur.

 

C'est la fin de cette superbe pièce qui fut par faute de place et d'électricité qu'une partie de la pièce. Mais le principal est le texte et le suivi de cette histoire vraie.

 

Merci aux acteurs avec

Cyril Walter (chevalier Bernard de Scopont.

Hélène Neveu (Corba de Péreille)

Elisabeth Nunes (Esclarmonde Narbonna)

Tahar Guemghar (Raimond de Péreille)

René Laurensou (Evêque Bernard Marti)

Cassandre Le Bail (la dame blanche)

 

Une pièce de Guillaume Miller

the32.JPGA voir absolument ! et un tonnerre d'applaudissements dans la chapelle du château de Peyrepertuse en ce jeudi 11 août 2011.

the33.JPGToutes les photos ont été données à la troupe. Et voici le site de la troupe theatre-evasion.wifeo.com/  et sur leur site , ont peut trouver leurs prochaines dates .

 

Pour vendredi prochain une autre scène des fameuses médiévales.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> Merci pour  les explications de cette pièce de théâtre.<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Elles sont aussi donné à l'entrée de la pièce<br /> <br /> <br /> A bientôt<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> salut<br /> <br /> <br /> merci pour cette rétrospective sur cette pièce<br /> <br /> <br /> bonne soirée<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Merci beaucoup<br /> <br /> <br /> A bientôt<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Belle évocation très intéressante de l'épopée cathare.<br /> <br /> <br /> @+<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Je confirme<br /> <br /> <br /> A bientôt<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> une pièce de théatre dans des décors pareils ca devait etre un spectacle magnifique<br /> <br /> <br /> jaime beaucoup la photo de la petite fille<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Je confirme et en plus je me suis bien placé , juste a côté de la personne qui mettait la musique<br /> <br /> <br /> A bientôt<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> j'ai visité les chateaux cathares, il y a plus de vingt ans....et il n'y avait pas toutes ces manifestations, dommage.....passe une douce journée<br />
Répondre
C
<br /> <br /> C'est sur<br /> <br /> <br /> A bientôt<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> bon week<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Merci<br /> <br /> <br /> A bientôt<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Bonsoir,<br /> <br /> <br /> merci de ce partage, une page terrible de l'histoire de l'histoire ed France et de la religion...J'imagine que cela fut passinnant.<br /> <br /> <br /> Bonne soirée<br /> <br /> <br /> @mitié<br />
Répondre
C
<br /> <br /> En tout cas ce fut un superbe spectacle<br /> <br /> <br /> A bientôt<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Un impression reportage Christian, très plaisant dans le représentation que tu nous présentes.<br /> <br /> <br /> A bientôt !<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Oui et puis un passage m'a fait penser à toi sur l'après mort<br /> <br /> <br /> A bientôt<br /> <br /> <br /> <br />
Z
<br /> Magnifique représentetion Christian. Beau reportage. Bises et bonne soirée<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Plus que cela même<br /> <br /> <br /> A bientôt<br /> <br /> <br /> <br />

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents