Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


Le pont du Gard

Publié par Séguié sur 13 Juillet 2008, 15:11pm

Catégories : #C'est le tour de ...

Il est le plus grand et le plus beau. Il est aussi le mieux conservé des ponts aqueducs romains. Sa construction a probablement démarré au milieu du premier siècle après Jésus-Christ sous le règne de l'Empereur Claude et a dû s'achever sous Trajan dans les années 60, puisqu'on estime que la construction de l'ensemble de l'aqueduc a duré 15 ans. Le Pont du Gard n'est que le morceau le plus extraordinaire d'un immense aqueduc de 50 km de long qui partait d'Uzès et allait jusqu'à Nîmes.

Le pont enjambe le Gardon sur une longueur de 275 mètres à son sommet et est formé de 3 niveaux d’arches supportant le canal situé à 48 mètres du sol : il s'agit du plus haut pont aqueduc connu du monde romain,

Il a été construit avec une précision remarquable puisqu'il a une pente moyenne de seulement 1mm tous les 3m, soit 34cm par kilomètre ou encore 12m sur les 50kms de son parcours. Il permettait un débit d'environ 20000m3 par jour. Le temps de transit de l'eau entre Uzès et Nîmes est estimé à environ 26 heures.

Certains blocs pèsent près de 6 tonnes et ont dû être hissés à 40m de hauteur. La majesté de la construction du pont, qui a été le chantier le plus important de l'aqueduc, ne doit pas occulter le fait que ce dernier a probablement mobilisé un millier d'hommes pendant trois à cinq ans. La masse de pierres qui le constitue est en effet estimée à 50 400 tonnes.
Les romains étaient fort attachés à la pureté de l'eau qui alimentait les cités.
L'eau était généralement recueillie au nord des collines pour qu'elle ne s'échauffe pas dans les bassins de captation. Les canaux étaient généralement recouverts d'une voûte ou de dalles avec des ouvertures pour l'aérer. Le Pont du Gard n'est qu'un morceau de l’aqueduc romain qui conduisait l’eau sur 50 kilomètres d’Uzès, où est située la source, jusqu'à sa destination finale, Nîmes.

Son parcours sinueux (ses 50kms sont à comparer aux 20kms qui séparent à vol d'oiseau les deux villes) permettait de profiter au mieux du dénivelé de seulement 12m sur la totalité du parcours. 90% du parcours était enterré, et le Pont du Gard est l'un des 27 ponts qui permettaient de franchir les obstacles naturels.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents