Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autour de

Autour de

Je vous propose de voir mes photos dans des reportages photos. Nature, Promenades, Fêtes, Expositions ....


Notre-Dame de Paris

Publié par Christian menuisier d'art de Montner sur 12 Septembre 2008, 11:17am

Catégories : #C'est le tour de ...

C'est au cour de mon voyage (pour mon travail) à Paris , que j'ai pu profiter pour visiter Paris la nuit et c'est ici mon troisième article après Paris la nuit  et Le mur de la paix et la tour Eiffel  . Alors j'ai cherché des infos sur Notre-Dame et voici un peu d'histoire .
Sur le site où s'élève, aujourd'hui, la cathédrale Notre-Dame de Paris, il existait, dès le IVe siècle, une basilique dédiée à Saint Étienne que fit reconstruire Childebert Ier du temps où il était roi de Paris, vers 511. On construisit, peu après, une deuxième église que l'on dédia à Sainte Marie, c'est-à-dire Notre-Dame. Elle fut incendiée lors de l'invasion Normande et elle fut reconstruite vers 857. En 1160, Maurice de Sully succède à Pierre Lombard comme évêque de Paris. Il décide de démolir les deux églises existantes et de procéder à la construction d'une toute nouvelle église plus vaste. La première pierre de cette nouvelle église fut posée en 1163 par le roi Louis VII et le pape Alexandre III. En 1177, le choeur est achevé et l'on débute la sculpture des portails de la façade. Ceux-ci seront terminés en 1208. La construction de la nef et du transept, entreprise dès 1180, sera à peu près terminée quinze ans plus tard. Le maître-autel de la cathédrale est consacré le 19 mai 1182. Vers 1220, la construction de la façade occidentale est achevée jusqu'à la rosace alors que les travaux de finition des tours débutent en 1225. Les chapelles de la nef sont construites entre 1230 et 1240 alors que celles du croisillon nord sont achevées en 1250 et celles du croisillon sud en 1258. La tour méridionale est élevée entre 1225 et 1240 alors que la tour nord et la galerie, entre les deux tours, entre 1235 et 1250. Le nom du premier architecte de Notre-Dame de Paris nous est inconnu mais nous savons que Jean de Chelles prit une part active aux travaux et que Pierre de Montreuil, qui mourut en 1262, lui succéda, c'est lui qui acheva les croisillons et les chapelles. Celles qui sont situées autour du choeur sont construites entre 1296 et 1320 par Pierre de Chelles, puis par Jean Ravy qui dressa les arcs-boutants du choeur. On peut affirmer que, vers 1363, la cathédrale est terminée. Raymond du Temple en fut le dernier maître d'oeuvre. Notre-Dame de Paris traversa les siècles sans grande histoire jusqu'au règne de Louis XIV. À la naissance de celui-ci, en 1638, Louis XIII décida de «reconstruire le Grand Autel de la cathédrale de Paris». En 1699, Louis XIV confia à Robert de Cotte le soin de procéder aux aménagements souhaités. C'est ainsi que furent supprimés le jubé, les stalles et le maître-autel. Les colonnes gothiques furent plaquées de marbre, les murs intérieurs badigeonnés de blanc et les vitraux remplacés par des verrières blanches. En 1771, le chapitre chargea l'architecte Jacques Germain Soufflot d'abattre le trumeau du grand portail pour permettre le passage des dais processionnels. Pendant la Révolution, la flèche du transept, les statues des ébrasements des portails comme celles de la galerie des Rois furent détruites. Une partie de ces statues seront retrouvées près de deux siècles plus tard, en 1977, lors de fouilles effectuées sous la rue de la Chaussée d'Antin! Pour l'heure, la cathédrale devient entrepôt de vins, puis Temple de la Raison et de l'Être Suprême. Comme la plupart des cathédrales et églises, elle sera rendue au culte en 1802, après la signature du Concordat. C'est sans doute après avoir lu le livre de Victor Hugo intitulé « Notre-Dame de Paris » et publié en 1831 que le roi Louis-Philippe, par un décret émis en 1844, demanda aux architectes Jean Baptiste Antoine Lassus (1807-1857) et Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc (1814-1879) de restaurer la cathédrale. De 1845 à 1864, Lassus et, surtout Viollet-le-Duc, restaurèrent, modifièrent, reconstituèrent la malheureuse cathédrale au nom de cet absolu qu'est le scientisme archéologique. Des statues des portails jusqu'à la flèche en passant par les statues de la galerie des Rois, la balustrade de la galerie de la Vierge et les chimères des tours (dont il ne subsistait que des moignons) presque toute l'ornementation monumentale de Notre-Dame fut systématiquement refaite. Au cours du XIXe siècle, le baron Georges Eugène Haussman, l'urbaniste de Napoléon III, fit exproprier et détruire toutes les maisons bâties autour de la cathédrale afin de mieux en dégager la façade. Au cours des soulèvements de la Commune de 1871, la cathédrale a presque failli être brûlée par les communards et certains rapports suggèrent qu'un feu de chaises a même été allumé à l'intérieur de la cathédrale. De cet épisode, la cathédrale s'en est sortie intacte. Les dimensions de la cathédrale sont imposantes: 130 m (427 pieds) de long par 48 m (157 pi) de large par 35 m (115 pi) de haut. Ses piliers ont un diamètre allant jusqu'à 5 m (16 pi). Les tours ont une hauteur de 69 m (226 pi) et 368 marches sont nécessaires pour se rendre au sommet. La tour Sud renferme le bourdon installé en 1400 et refondu en 1631. Louis XIV lui a donné pour nom "Emmanuel". Le bourdon pèse 13 tonnes et son battant 500 kg . Il ne sonne qu'aux grandes fêtes de l'année liturgique ainsi qu'à l'occasion de cérémonies exceptionnelles. Quant à la tour Nord, elle possède les quatre autres cloches qui, depuis 1856, remplacent celles datant du Moyen Age et qui ont été envoyées à la fonte en 1791 pour en faire des canons. La flèche, élevée à la croisée du transept en 1860, veut imiter l'ancienne flèche du XIIIe siècle démolie à la Révolution. En chêne recouvert de plomb, elle pèse 750 tonnes. La façade occidentale de la cathédrale est presque carrée. Elle a une largeur de 41 m (135 pi) et une hauteur de 43 m (141 pi), mis à part la portion excédentaire des tours. Elle est constituée de quatre éléments: les portails, la galerie des Rois, l'étage de la grande rosace et, la grande galerie ajourée au-dessus de la rosace et des fenêtres qui relie les deux tours. La grande rosace, qui date de 1220-1225 et qui mesure 10 m (33 pi) de diamètre, est l'une des plus grandes de l'époque. Deux autres grandes rosaces sont aussi présentes à chaque extrémité du transept. À l'intérieur, une nef, formée de cinq travées doubles couvertes de voûtes sexpartites, bordée de fortes colonnes cylindriques et flanquée de doubles collatéraux; un vaste transept long de 48 m (157 pi); un choeur de deux travées doubles, couvertes suivant le même principe; un hémicycle à sept pans; les doubles bas-côtés de ce choeur magnifique étant entourés d'un déambulatoire et d'une suite ininterrompue de chapelles. Tous ces éléments concourent à donner à Notre-Dame de Paris une magnifique ampleur. Comme Notre-Dame de Reims, Notre-Dame de Paris ne cessa d'être intimement mêlée à l'histoire religieuse et politique de la France.  C'est le symbole de l'art gothique .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Abellion 03/11/2008 22:20

Histoire religieuse et politique certes, mais aussi histoire littéraire... Moi, j'ai commencé à aimer la littérature en lisant ND de Paris de V. Hugo. J'ai adore les descriptions de Paris au Moyen-âge, mais aussi toute la réflexion sur les symboles énigmatiques que contiennent toutes ces cathédrales gothiques... Le mystère des Cathédrales de Fulcanelli est aussi un ouvrage passionnant.

Christian menuisier d'art de Montner 04/11/2008 19:13


C'est qu'il y a beaucoup de mystère dans les cathédrales


boubou 27/09/2008 01:54

Bonjour tres bo blog tres bien realise , belle fotos c super je vais avoir des complexes pour realiser le mien .
Qu'elles sont belles c tours inachevées ?

Christian menuisier d'art de Montner 27/09/2008 17:10


Je ne savais pas qu'il y avait des tours inachevée à Notre-Dame ! C'est la faute surement à l'heure tardive !


lemenuisiart 12/09/2008 19:58

C'est original de faire Notre-Dame , le jour où le Pape Benoît XVI vient à Paris et à ... Notre-Dame .

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents